Benzema, Giroud, Martial, Lacazette... Quelle attaque pour l'équipe de France ?

Football
FOOTBALL - Alors que l'Euro 2016 approche à grands pas, le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, doit encore prendre quelques décisions fortes concernant sa ligne d'attaque.

On connaît la chanson. Elle dure depuis la fin de la dernière Coupe du monde et ne se terminera qu'en mai, à l'annonce de la liste des 23 sélectionnés pour l'Euro 2016. Deux matchs amicaux à quatre jours d'intervalle, l'équipe type dans l'un, l'équipe bis dans l'autre. Quelques interrogations subsistent toutefois concernant les statuts de certains joueurs. Et s'il y a bien un domaine où la hiérarchie est floue, c'est dans le secteur offensif. "L'équipe de France a besoin d'un Karim Benzema dans sa meilleure forme", a dit le sélectionneur Didier Deschamps. Mais pour le reste ?

Dans le schéma privilégié par le coach, le 4-3-3, Griezmann et Valbuena gardent encore une longueur d'avance sur la concurrence pour encadrer le n°9 du Real Madrid. Mais en cas de basculement en 4-2-3-1, Valbuena serait repositionné dans l'axe et une place se libérerait sur une aile. Elle se jouerait, par rapport à la liste actuelle, entre Martial et Lacazette. Ce dernier ayant été appelé pour compenser la blessure de Ntep, le néo-Mancunien apparaît donc plus que jamais comme ce fameux 4e homme.

EN SAVOIR + >> La liste complète de Didier Deschamps pour France-Arménie et Danemark-France

Mais qu'en a dit le sélectionneur ? Sur Martial : "Il y avait beaucoup d'attentes et de critiques au départ. Il en a fait taire une bonne partie, si ce n'est pas la totalité. Il est avec nous parce qu'il a un potentiel très intéressant. Il n'a pas un caractère très affirmé, il est plutôt timide, mais ça ne me gêne pas. Avec les jeunes joueurs en sélection, ça se passe souvent comme ça. Il a changé de monde mais pour l'instant il se débrouille très bien."

Sur Lacazette : "Il a eu un été mouvementé pour différentes raisons. Mais il n'a pas perdu ses qualités du jour au lendemain. Son dernier match lui a redonné le sourire. Il est dans la bonne direction. Ça me paraissait logique qu'il revienne." La hiérarchie telle qu'elle apparaît sur le papier se traduit donc dans le discours de Deschamps.

Par ailleurs, notons qu'Olivier Giroud est encore loin d'avoir convaincu le coach de lui faire une place. "Il est dans le dur. C’est une période difficile pour lui. Son temps de jeu est moins important, sa confiance a diminué et il sort d’un match avec nous où il aurait pu se montrer plus performant, a carrément lâché Deschamps à son sujet. Ça fait partie d’une saison… Le fait qu’il soit là, c’est pour lui dire que j’ai confiance en lui." Au cas où il en aurait douté. Dit autrement : en cas de passage au 4-4-2, Martial pourrait bien encore rafler la mise.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter