Bielsa : ''Ça nous coûte beaucoup de gagner chaque match''

Football

LIGUE 1 - Las, usé peut-être, le collectif marseillais est moins flamboyant, comme l'admettent volontiers l'entraîneur de l'Olympique de Marseille et Dimitri Payet. Mais les Provençaux, qui restent de solides 2es au classement, font tout pour se sortir de cette mauvaise passe, promet Marcelo Bielsa, entraîneur pas malheureux à défaut d'être comblé.

 Marcelo Bielsa, entraîneur de l'OM :
"La victoire a été méritée, même si on n'a pas réussi à très bien jouer. On a eu de bonnes performances en attaque, notamment celles de Payet et Gignac, on a fait le nécessaire pour gagner et l'équipe a montré du coeur pour pouvoir passer outre les difficultés, même si elle n'a pas produit le même jeu élaboré que d'habitude. Ca nous coûte beaucoup de gagner chaque match, je comprends que sur la longueur d'une compétition c'est difficile de ne pas avoir de moments plats, et mon espoir est que nous sommes en train de sortir d'un moment comme celui-là. On a besoin de récupérer notre niveau pour maintenir le combat en tête du classement (...) et je désire que le match d'aujourd'hui (dimanche) soit une étape pour atteindre le niveau qu'on est capable d'avoir."

► Brice Dja Djédjé, latéral droit de Marseille :
"Il fallait qu'on se rattrape de notre défaite contre Montpellier. On est soulagé parce qu'on restait sur deux défaites. Ca a été difficile, mais le plus important c'était de gagner. On s'est parlé cette semaine, on s'est dit la vérité, que le match suivant il fallait gagner à tout prix pour prendre les points et coller à Lyon. Il n'y a pas de tensions dans le groupe, maintenant il faut enchaîner."

EN SAVOIR +
>> "L'OM sauve les apparences", retour sur un match pas si simple pour l'OM
>> Tous les buts du match en vidéo

► Dimitri Payet, milieu de l'OM, passeur décisif sur le but de Gignac :
"On vit une période plus compliquée, on ne va pas se mentir. On a eu des discussions cette semaine et il y a du mieux, mais on va encore travailler. La confiance et le jus, ça revient avec les victoires. L'explication de nos difficultés est plutôt mentale."

 Jocelyn Gourvennec, entraîneur de Guingamp :
"Je ne connais pas de défaite qui ne soit pas frustrante. Là, on prend les buts en fin de match, mais vu les occasions qu'on a eu avant, on ne peut pas se plaindre, on aurait dû les mettre. Comme ils pressent très haut, ils laissent des espaces, mais après, il faut mettre les occasions. Ils ont rarement été très à l'aise dans la finition, ils étaient toujours gênés, on a très bien défendu, et c'est difficile de défendre contre eux. Mais on n'a pas eu le réalisme. Sur le match de ce soir, il n'y a pas les 19 points d'écart entre Marseille et nous. On est encore en progrès, mais ça ne suffit pas contre ces équipes-là. Ils ont réussi à aller chercher une victoire très, très sévère, mais en même temps elle est là."

Lire et commenter