"Il a quelque chose contre les Brésiliens": remplacé, un footballeur tente de tabasser son coach

"Il a quelque chose contre les Brésiliens": remplacé, un footballeur tente de tabasser son coach

PÉTAGE DE PLOMBS - Alors que son club du Nacional Potosi affrontait Sport Boys, il n'a pas été du goût du Brésilien Thiago Santos d'être sorti après 32 minutes de jeu. Il s'en est donc violemment pris à son entraîneur, persuadé que celui-ci "n'est pas quelqu'un de bien".

Piteux spectacle dans le championnat bolivien. Le Brésilien Thiago Santos n'a vraiment pas apprécié être remplacé dans la nuit de dimanche à lundi lors d'une rencontre qui a opposé le Nacional Potosi, à Sport Boys. Sorti à la 32e minute de jeu, le milieu de terrain s'en est pris verbalement à son entraîneur, l'Argentin Edgardo Malvestiti, puis a tenté de s'attaquer physiquement à lui avant d'être notamment retenu par quelques remplaçants.

Très courroucé et une fois revenu au niveau du banc de touche, Santos a tenté d'asséner un coup de pied au coach avant d'être expulsé par l'arbitre. 

Même si le coach avait Neymar, Marcelo ou Coutinho dans son équipe, il trouverait un moyen de les faire sortir- Thiago Santos

"Ici, en Bolivie, personne ne dit des bonnes choses sur Malvestiti. J'ai réagi comme ça aujourd'hui, mais demain, ça pourrait être un autre joueur. Ce n'est pas quelqu'un de bien. Je pense qu'il a quelque chose contre moi et contre les Brésiliens. Même si le coach avait Neymar, Marcelo ou Coutinho dans son équipe, il trouverait un moyen de les faire sortir", a-t-il pesté à Globo Esporte.

"Évidemment, j'ai eu une mauvaise attitude, j'étais nerveux, beaucoup de choses me sont venues à l'esprit", a concédé un peu plus tôt le joueur dont l'équipe s'est lourdement inclinée 4 buts à 0. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise sur Terre ce week-end : quels sont les risques ?

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 20.000 cas en 24h, la décrue se poursuit à l'hôpital

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.