Bordeaux : pour Zidane, c'est cinq recrues sinon rien

Football

LIGUE 1 - En pleines négociations avec les Girondins de Bordeaux, qui veulent en faire leur prochain entraîneur, Zinedine Zidane négocie les conditions de son éventuelle arrivée. Notamment au niveau de l'effectif : le Madrilène exige cinq arrivées au moins. Sinon, il ira sans doute voir ailleurs.

Zidane aux Girondins, ça avance. Voilà une dizaine de jours, déjà, que les dirigeants bordelais ont fait de l'ancien meneur de jeu des Bleus leur priorité pour devenir entraîneur la saison prochaine. Et la rumeur n'en est plus une : désormais, les deux parties travaillent pour trouver un accord. Le principal point serait d'ailleurs réglé : s'il accepte, Zidane signerait pour deux ans, soit jusqu'à l'Euro 2016. Ce qui permettrait de construire quelque chose avec les champions de France 2009 en bénéficiant, aussi, du nouveau stade au bout d'un an.

Désormais, ce sont les conditions qui restent à définir. Et notamment la suivante : quelle équipe pour Zizou ? Car l'actuel entraîneur adjoint du Real Madrid refuserait de prendre en l'état l'équipe, actuelle 7e de Ligue 1 et guère brillante. Il a fixé son minimum pour peaufiner le groupe : cinq recrues, assure Le Parisien ce vendredi. Chacune d'entre elles apportant des qualités dont ne dispose pas le groupe aujourd'hui.

Danone nouveau partenaire des Girondins ?

Pour cela, les dirigeants bordelais espèrent compter sur un nouvel atout : le groupe Danone. Partenaire important de l'Evian-Thonon-Gaillard, le groupe français a annoncé depuis quelques mois qu'il se retirait de l'équipe savoyarde mais n'a pas abandonné toute ambition dans le football. Franck Riboud, le PDG du groupe, est en plus un proche de Zinedine Zidane. Le champion du monde 98 négocie-t-il en parallèle l'arrivée de ce gros partenaire aux Girondins pour se donner les moyens de ses ambitions ? S'il apporterait alors un manne en rien comparable avec celle dont disposent le PSG et Monaco, faire venir cinq nouveaux joueurs est un objectif réaliste. Qui permettrait à Zidane d'avoir de l'ambition.

Toutes ces transactions réveillent en tout cas un club (re)tombé dans la morosité depuis son année de règne. Jeudi, le président du groupe M6, actionnaire majoritaire des Girondins, est également revenu sur une éventuelle arrivée de ZZ dans L'Express . ''Pour nous ce serait formidable'', se réjouit Nicolas De Tavernost, lui aussi usé et que certains annonçaient vendeur. ''Qu'est-ce qu'une entreprise de football ? C'est une entreprise de spectacle ! Et si vous avez le meilleur acteur qui vient diriger le spectacle, vous vous en portez mieux.'' En plein Festival de Cannes, acteur et réalisateur négocient les termes de leur collaboration.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter