Brandao suspendu à titre conservatoire jusqu'au 18 septembre

Football
DirectLCI
SANCTION - Alors que son absence était annoncée, l'ancien marseillais s'est finalement rendu devant la commission de discipline de la LFP en compagnie de son avocat. Il a ainsi appris qu'il serait provisoirement suspendu jusqu'au 18 septembre. Avant peut-être une peine plus lourde ?

La sanction s'annonçait exemplaire. Elle a finalement été assez clémente, même si elle n'est que provisoire pour Brandao. Coupable d'avoir mis un coup de tête dans le couloir du Parc des Princes au Parisien Thiago Motta, samedi dernier, le Brésilien a été suspendu temporairement par la commission de discipline de la LFP jusqu'au 18 septembre. Soit 3 matches de Championnat.

En compagnie de Me Olivier Martin, l'attaquant brésilien qui n'était pas initialement invité à le faire, mais qui a demandé à être entendu a donc fait le déplacement jusqu'à Paris. Au sortir de l'audience, c'est son avocat qui a annoncé la sanction. Mais alors pourquoi la Ligue n'a-t-elle pas tranché définitivement ? L'instance a décidé de convoquer les deux principaux acteurs de l'incident le 18 septembre et pourrait fixer une nouvelle sanction pour l'attaquant bastiais.

Une sanction plus lourde le 18 septembre ?


"Brandao a présenté ses excuses, il était normal qu'il réserve ses déclarations à la commission de discipline, et pas à la télé ou dans un talk-show", expliquait son avocat après ce rendez-vous à la Ligue. "Il se rendra à la convocation du 18 septembre où il y aura un débat contradictoire (avec Thiago Motta)".

C'est à l'issue de cette rencontre que le sort du joueur devrait être définitivement fixé. Outre les témoignages des deux joueurs, la commission devrait, à ce moment, prendre en compte le fait que Thiago Motta soit apte à jouer rapidement et notamment vendredi face à Evian. Pour autant, le passif du joueur, condamné à deux matches de suspension pour un mauvais geste sur Thiago Silva (condamné à deux matches de suspension ne devrait pas l'aider. Tout comme son coup de coude distribué à Yohan Cababye la saison dernière.

Depuis plusieurs jours, les dirigeants corses attendent une peine plus lourde. Et même si elle n'est que provisoire, cela ne devrait pas empêcher les dirigeants corses de se pencher sur la venue d'un nouvel attaquant. Pour remplacer l'ex-Stéphanois, ils se penchent notamment sur Guillaume Hoarau.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter