"Bravo Deschamps, tu es le plus grand, le plus fort" : Dugarry répond avec sarcasme au sélectionneur des Bleus

"Bravo Deschamps, tu es le plus grand, le plus fort" : Dugarry répond avec sarcasme au sélectionneur des Bleus

DirectLCI
GUÉGUERRE - Fustigé par Didier Deschamps à l'issue du triomphe des Tricolores lors du Mondial en Russie, Christophe Dugarry a répondu sèchement lundi 20 août au sélectionneur de l'équipe de France sur les ondes de RMC.

Son inimitié avec Christophe Dugarry continue de monter dans les tours. Le 20 juillet dernier, au cours d'un entretien fleuve accordé au Parisien, Didier Deschamps n'avait que très peu goûté à l'attaque de son ancien coéquipier Christophe Dugarry. En effet, ce dernier avait affirmé sur RMC que le sélectionneur des Bleus prenait "la France en otage", faisant référence à la non-sélection du Madrilène Karim Benzema au sein des Tricolores. 


La réponse du coach fut sans appel : "Il ne faut pas exagérer, quand même. Quand on franchit la ligne et qu'il n'y a pas un minimum de respect sur le plan humain [...] Cela dépasse l’entendement", avait notamment pesté "Dédé la gagne".

En vidéo

Didier Deschamps, un homme au destin exceptionnel !

Ce lundi, pour sa rentrée sur la station, le champion du monde 1998 n’a pas manqué de réagir avec une certaine véhémence aux propos de "DD". "Deschamps, on lui manque de respect dès qu’on n’est pas d’accord avec lui. Il fait la pluie et le beau temps dans le football français. Il a le droit de penser ce qu’il veut. J’ai toujours trouvé illogique que Benzema ne soit pas pris, au moins pour qu’on lui dise pourquoi il ne sera pas pris pour le Mondial. Quand on est un homme de 50 ans, on appelle un joueur qui a gagné 4 Ligue des Champions pour lui dire : "Voilà pourquoi je ne te prends pas", a soutenu l'ancien  joueur de Bordeaux sur la station.


Puis d'en rajouter une (grosse) couche : "Quand il dit qu’on n’a pas le même état d’esprit, il a raison. Je suis un homme honnête, fiable. Bravo Didier Deschamps, tu es le plus grand, le plus fort, le plus beau. Je ne suis pas prêt à tout faire pour gagner. Je suis ravi de ne pas avoir le même état d’esprit. Qu’il ne veuille plus me dire bonjour, ça ne changera pas ma vie, ça ne changera pas la sienne. Ma foi, ce n’est pas très grave", a-t-il lancé. Avant de la rhabiller pour l'hiver en faisant référence à un sujet de l'émission Complément d’enquête diffusée sur France 2 peu avant la conquête du Graal et jugé à charge par l'entourage du sélectionneur.

Je me rends compte que Didier est dans beaucoup d’histoiresChristophe Dugarry

"J’ai vu un reportage avant le Mondial, je me rends compte que Didier, il est dans beaucoup d’histoires... Me dire à moi que j’ai un état d’esprit douteux... On peut me dire que j’ai été un joueur moyen, que je n’ai pas toujours fait les efforts, etc. Mon état d’esprit, il ne le connaît pas. Il a passé plus de temps dans les bureaux des entraîneurs ou des présidents que dans le vestiaire avec ses partenaires. Il n’a pas toujours eu une attitude irréprochable avec les anciens de France 98", a-t-il achevé. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter