C'est quoi ce traitement de Drip Doctors qui vaut à Nasri une enquête de l’agence antidopage espagnole ?

Football

DOPAGE – D’après les informations du quotidien espagnol El Pais, Samir Nasri ferait l’objet d’une enquête de l’agence antidopage espagnole pour le traitement qu’il aurait reçu lors de son passage dans une clinique américaine.

Le simple piratage du compte Twitter de Samir Nasri intervenu dans la nuit de mardi à mercredi pourrait prendre une tournure désagréable et pour le moins inattendue. Ce mercredi, le très sérieux journal espagnol El Pais annonce que le milieu de terrain du FC Séville ferait l’objet d’une enquête de l’agence antidopage espagnole suite au traitement qu’il aurait reçu chez Drip Doctors, la fameuse clinique privée américaine dont il a été question mardi soir et qui proposerait à ses clients des services sexuels auxquels aurait eu recours Nasri.

Le passage de Nasri dans la clinique est jugé "suspect"

D’après les informations d’El Pais, l’ex international français aurait notamment bénéficié de soins par intraveineuse favorisant l’hydratation : une perfusion contenant "de fortes doses de vitamines B et C, de lysine et zinc combinées avec des nutriments qui permettrait de stimuler le système immunitaire et de combattre les bactéries et les virus courants", décrit le site Drip Doctors. Si les injections par intraveineuse sont autorisées par l’agence mondiale antidopage, la quantité du produit administré ne doit pas dépasser les 50 millilitres, alors que la substance en question doit bien évidemment figurer sur la liste des produits autorisés par l’AMA. 

Lire aussi

Quoi qu’il en soit, une source interne à l’agence antidopage espagnole précise que le passage de Samir Nasri "dans une clinique de ce type reste déjà suspect ". Attendu à Séville ce jeudi, l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille doit s’entretenir avec ses dirigeants dès son retour de vacances afin de clarifier sa situation.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter