CAN 2015 : ce sera finalement en Guinée Equatoriale

CAN 2015 : ce sera finalement en Guinée Equatoriale

FOOTBALL - La confédération africaine de football a annoncé que la Guinée Equatoriale accueillera la prochaine Coupe d'Afrique des nations (17 janvier – 8 février) après le refus du Maroc en raison du virus Ebola. La sélection, disqualifiée lors des éliminatoires, est repêchée.

Et le vainqueur est... la Guinée Equatoriale. Contrainte de trouver une solution de repli après le refus du Maroc d'organiser la prochaine Coupe d'Afrique des Nations (17 janvier - 8 février 2015) en raison du virus Ebola, la confédération africaine de football a annoncé ce vendredi que la Guinée accueillerait la compétition continentale. Quatre sites ont été retenus pour la phase finale : Malabo, Bata, Mongomo et Ebebiyin.

 Notre dossier spécial Virus Ebola

Le pays, calé entre le Cameroun et le Gabon en bordure de l'océan Atlantique, a été préféré à d'autres candidatures comme celle du Qatar, évoquée en début de semaine . Issa Hayatou, le président de la CAF, s'était rendu vendredi au pays pour vérifier si la Guinée Equatoriale était en mesure de supporter l'organisation. En 2012, cet Etat avait déjà accueilli la CAN, en co-organisation avec le Gabon voisin. La CAF ayant refusé une co-organisation pour 2015, la Guinée Equatoriale assumera seule cette responsabilité.

La sélection repêchée après sa disqualification

Le tirage au sort de la phase finale sera effectué le mercredi 3 Décembre 2014 à Malabo, en Guinée Equatoriale. Il concernera la sélection nationale, automatiquement qualifiée en tant qu'organisatrice (à la place du Maroc) alors qu'elle avait été disqualifiée en juillet dernier pour avoir aligné un joueur non éligible en tour préliminaire face à la Mauritanie.

En 2012, la Guinée Equatoriale avait atteint les quarts de finale de l'épreuve. La majorité des joueurs évolue au pays ou dans des divisions mineures espagnoles.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - L'interdiction de la manifestation pro-palestinienne à Paris confirmée en justice

EN DIRECT - Covid-19 : la décrue se poursuit à l'hôpital, moins de 4400 malades en réanimation

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

EN DIRECT - Traque dans les Cévennes : "L'hypothèse privilégiée, c'est qu'il est toujours dans la zone"

Retarder l'administration de la deuxième dose du vaccin Pfizer améliore l'immunité, selon une étude anglaise

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.