CAN 2015 : et si ça passait au Qatar ?

Football

FOOTBALL - Après le retrait de l'organisation de la CAN 2015 au Maroc, les différentes solutions de repli sont à l'étude au sein de la confédération africaine de football. Angola, Gabon voire Nigeria ou Egypte : celles-ci ne manquent pas. Mais une surprise n'est pas à exclure, alors que les dirigeants africains ne seraient pas contre un beau coup de projecteur.

Mardi, la confédération africaine de football (CAF) annonçait le retrait de la prochaine Coupe d'Afrique des nations au Maroc. Parce que le pays ne voulait pas l'organiser aux dates prévues (17 janvier – 8 février) en raison de la propagation du virus Ebola, les dirigeants continentaux, qui ont écarté toute possibilité de report, doivent maintenant trouver une solution de repli. Et ils disposeraient d'une carte joker dans leur main.

Et celle-ci se trouverait... en dehors du continent africain. Selon L'Equipe , un nom revenait dans les couloirs de la CAF, mardi, au Caire, où avait lieu une réunion cruciale : celui du Qatar. L'émirat, qui organisera la Coupe du monde 2022 aurait été sondé par plusieurs dirigeants qui souhaitent donner un coup de projecteur à une compétition sérieusement entachée par les polémiques ces derniers mois, poursuit le quotidien.

Le Qatar pourrait y trouver un intérêt

Ce dernier, dont les partenariats avec certains pays africains renforce l'éventualité, pourrait être séduit par cette idée afin de se tester une première fois avec une grande compétition internationale. Le Qatar dispose déjà des stades pour accueillir ce genre d'événement. Reste à savoir si les sélections accepteraient ce choix. Sans parler de l'adhésion des supporters, qui ne s'attendaient certainement pas à devoir voyager si loin.

Sur le continent africain, plusieurs possibilités restent évoquées. L'Angola, qui avait organisé la compétition en 2010 (Coupe durant laquelle le bus de la délégation togolaise avait été attaqué) et le Gabon, co-organisateur de l'édition 2012, sont les deux hypothèses privilégiées. Le Nigeria et l'Egypte sont également cités. Toute co-organisation est exclue par la CAF, qui ''a pris note de la réception de quelques candidatures'' et a annoncé : ''La décision sera finalisée dans les prochains jours.''

Lire et commenter