CAN 2015  : l'arbitre qui a "volé" la Tunisie suspendu six mois

CAN 2015 : l'arbitre qui a "volé" la Tunisie suspendu six mois

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Rajindraparsad Seechurn, l'arbitre mauricien de Guinée Equatoriale – Tunisie (2-1, a.p.), a été suspendu six mois par la confédération africaine. La Tunisie, qui se serait qualifiée sans un penalty imaginaire, pourrait de son côté... être privée de la CAN 2017.

Cela ne rattrapera pas l'erreur, mais au moins une sanction est prise. Rajindraparsad Seechurn, coupable d'avoir sifflé un penalty imaginaire dans les arrêts de jeu de Guinée Equatoriale – Tunisie la semaine dernière, en quart de finale de la Coupe d'Afrique des nations (2-1, a.p.), a été suspendu par la commission des arbitres de la CAF (confédération africaine de football). Le Mauricien n'exercera plus durant la compétition, est suspendu six mois pour 'mauvaise performance' et retiré de la liste Elite des arbitres africains, est-il précisé dans un communiqué.

Dans le détail, les autres arbitres regrettent ''la très faible performance de cet arbitre durant la rencontre, dont notamment une incapacité inadmissible à maintenir le calme et sévir correctement afin de garantir le contrôle des acteurs du match''. Menée, la Guinée Equatoriale, pays-hôte de la compétition, avait bénéficié d'un penalty imaginaire dans les arrêts de jeu, qui lui avait permis d'égaliser, avant de l'emporter en prolongation.

Pour la Tunisie, amende et lettre d'excuses

La Tunisie n'est pas toute blanche dans l'histoire, juge également la CAF. Ainsi, la fédération tunisienne devra payer une amende de 43000 euros ''pour le comportement insolant, agressif et inacceptable des joueurs de l'équipe ainsi que des officiels''. Cette somme servira à réparer les dégâts causés dans le stade.

Surtout, la Tunisie pourrait être... privée de la prochaine Coupe d'Afrique des nations, en 2017. Après le match, les Aigles de Carthage avaient crié à l'injustice, voire à la corruption de l'arbitre. En pleurs, Ahmed Akaichi avait affirmé que ''cela ne sert à rien de disputer la Coupe d'Afrique si c'est pour être volé sur un match qu'on mérite de gagner'', disait-il à France 24 . D'ici jeudi, la fédération tunisienne doit envoyer une lettre d'excuses, ou présenter des preuves de partialité.

EN SAVOIR +>> Toute l'actu de la CAN 2015

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter