CAN 2015 : qu'est-ce qui cloche en équipe d'Algérie ?

CAN 2015 : qu'est-ce qui cloche en équipe d'Algérie ?

FOOTBALL - Ce mardi à 19h face au Sénégal, les Fennecs joueront leur peau. Une victoire les propulserait en quarts de finale. Un nul pourrait même suffire, si l'Afrique du Sud battait le Ghana dans le même temps. Mais en cas de défaite, le retour à Alger serait houleux. Comment la meilleure nation du continent au classement FIFA, favorite annoncée, en est arrivée là ? Décryptage.

C'est au pied du mur qu'on voit le mieux le mur. Et, ce mardi, les Fennecs l'ont sous leur nez. Une victoire chanceuse face à l'Afrique du Sud (3-1) puis une défaite (1-0) contre le Ghana et c'est toute l'Algérie qui retient son souffle : opposés ce mardi soir à un Sénégal emballant, les hommes de Christian Gourcuff joueront à Malabo, la capitale de la Guinée équatoriale, un dangereux quitte ou double. Seule une victoire peut leur garantir une qualification en quarts de finale. Comment la meilleure sélection africaine au dernier classement Fifa (18e), héroïque durant le Mondial brésilien et archi-favorite de cette CAN 2015 , s'est-elle retrouvée plongée dans un contexte aussi anxiogène ?

Avant même le début de la compétition, Nasser Sandjak, ancien sélectionneur des Fennecs aujourd'hui consultant pour Canal+Sport, prophétisait dans nos colonnes  : "La CAN, c'est un autre football que celui que l'on voit en Europe. C'est une autre façon de le vivre. Peu d'équipes ont été capables dans une même période de briller à la CAN et en Coupe du monde. C'est comme dire qu'un bon pilote de Formule 1 fera un bon pilote de rallye. Le parcours de l'Algérie dépendra beaucoup de sa capacité à s'adapter au contexte guinéen. Il y a l'état des terrains, l'arbitrage, les températures, les horaires des matches, les distances entre les rencontres... Tout ça peut dérégler une équipe psychologiquement. Ce n'est vraiment pas évident à gérer."

Bougherra : "On doit repartir de zéro"

Bingo ! Interrogé sur sa prestation poussive contre le Ghana juste après la défaite, la star Yacine Brahimi a répondu : "Vous savez, c'est très difficile avec cette humidité." "Essayer de faire un enchaînement de trois passes à une touche de balle sur ce terrain était très compliqué, a ajouté le sélectionneur Christian Gourcuff lundi. Je ne suis pas sûr que Messi y parvienne. Mais on aspire quand même à un niveau de jeu supérieur et à montrer un meilleur visage." L'ex-international algérien Karim Ziani explique ce mardi dans Le Parisien  : "Cette équipe est jeune et a besoin d'expérience. Beaucoup de joueurs de la sélection sont français et ne connaissent pas le foot africain. Et ça va leur faire encore plus drôle quand les anciens prendront leur retraite."

Nasser Sandjak, décidément bien éclairé, anticipait un autre écueil dans l'entretien qu'il nous avait accordé : "Gourcuff a fait des choix qui n'ont pas été compris... On va de toute façon voir très rapidement s'il a pris les bonnes décisions. Car si l'Algérie perd un match, ça va de suite plomber l'ambiance dans l'équipe et elle va rater son tournoi." Selon certains médias algériens, des noms d'oiseaux ont effectivement volé dans le vestiaire après la défaite contre le Ghana. Une information démentie fermement lundi par Gourcuff. Mais, en zone mixte ce soir-là, de nombreux témoins ont entendu les remplaçants Abdelmoumen Djabou et Hilal Soudani se plaindre du fait que le sélectionneur les faisait jouer dans l'axe et non sur une aile...

Le capitaine Madjid Bougherra, qui aurait recadré les deux fauteurs de trouble en interne, a tenu à faire cette mise au point lundi : "On s’est réunis entre joueurs après le match et j'ai insisté sur le fait qu’on doit repartir de zéro. Comme si c’était le premier jour de la CAN, avec l’optique soit de rester, soit de rentrer. Maintenant, il n’y a plus le temps. Il faut tout mettre de côté, notre tristesse, nos états d’âme..." "On a encore notre destin en main, rappelait enfin Yacine Brahimi. Si on passe, tout sera oublié." Une certitude : le Sénégal d'Alain Giresse aborde bien plus sereinement ce match couperet où il sera avant tout question de garder son sang-froid.

EN SAVOIR +
>> Nasser Sandjak : "Faire de l'Algérie un favori de la CAN est une erreur" 

>> Le programme TV et le calendrier complets de cette CAN 2015

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Israël/Palestine : l'Onu craint "une véritable guerre"

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

Traque dans les Cévennes : un homme armé toujours en fuite après un double meurtre

Procès du meurtre d'Arthur Noyer : Nordahl Lelandais ne fera pas appel

"On veut lui faire porter le chapeau", confie la sœur du tueur présumé d'Eric Masson

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.