Cantona : "Quand je parle des mormons, Deschamps devrait se sentir flatté"

Cantona : "Quand je parle des mormons, Deschamps devrait se sentir flatté"

FOOTBALL – Après ses accusations à peine voilées de racisme à l’encontre de Didier Deschamps concernant les absences de Karim Benzema et Hatem dans la liste des 23, Eric Cantona est revenu sur cette polémique, en maniant toujours l’ironie.

"Benzema est un grand joueur, Ben Arfa est un grand joueur. Mais Deschamps, il a un nom très français. Peut-être qu’il est le seul en France à avoir un nom vraiment français. Personne dans sa famille n’est mélangé avec quelqu’un, vous savez. Comme les mormons en Amérique." La sortie au vitriol d’Eric Cantona a suscité une énorme controverse, au point que Didier Deschamps, visé par les déclarations de la légende de Manchester United, va porter plainte.

A LIRE AUSSI
>>
Euro 2016 : Euro 2016, Benzema et Ben Arfa , Cantona y voit du racisme

Pour arrondir les angles, le "King" est revenu sur ses déclarations dans le JDD par le biais d’une tribune. Ses griefs à l’endroit du sélectionneur de l’équipe de France étaient un moyen de rassembler le peuple français selon ses dires : "Dans cette période de trouble et de division, j’aurais aimé que toute la France telle que je l’aime et la rêve soit représentée dans cette équipe de France. Pour moi, le football est un formidable vecteur d’intégration et doit servir à unifier et à fédérer. On a raté cette occasion ne sélectionnant pas Benzema et Ben Arfa."

"Ryan Gosling est mormon et il est le fantasme de toutes les femmes"

Sur sa pique concernant les mormons, Cantona, qui se revendique comme "un homme libre ni encarté, ni le pantin d’une quelconque idéologie" maintient sa ligne de conduite avec humour en faisant une comparaison plutôt osée : "Et puis, quand je parle des mormons, M. Deschamps devrait se sentir flatté: Ryan Gosling est mormon et il est le fantasme de toutes les femmes. Et pour ceux qui voudraient faire croire que je verse dans le racisme anti-Blancs, ma réponse n’est que mépris."

A LIRE AUSSI
>>  
Deschamps va porter plainte contre Cantona 

Derrière ce discours, Eric Cantona a toujours voué une réelle inimitié envers Deschamps. Lorsqu’ils étaient joueurs, il n’hésitait pas à le tancer régulièrement, comme en septembre 1996. "Deschamps ? Ça va, parce qu'il donne 100% de lui-même, mais il sera toujours un porteur d'eau. Des joueurs comme ça, on en trouve à tous les coins de rue. Aujourd'hui, Didier, il fait le moine, il joue les moralisateurs, mais il finira par tomber dans tous les vices du monde." La hache de guerre entre les deux hommes ne sera pas enterrée de sitôt.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Le variant Omicron "pourrait représenter une menace pour la reprise" économique, selon l'OCDE

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.