VIDEO - Catalogne : le joueur du Barça Piqué sifflé à l’entraînement avec l’équipe d’Espagne

FOOTBALL - Lundi lors d’un entraînement avec l’équipe d’Espagne, le joueur du FC Barcelone Gerard Piqué a été sifflé et insulté par des supporters. Ils lui reprochent son soutien au référendum sur l’indépendance de la Catalogne.

Sifflets, insultes, banderoles... Le défenseur du FC Barcelone Gerard Piqué a eu le droit ce lundi à un accueil particulier des supporters de l'équipe nationale espagnole pour le premier entraînement avant les matchs qualificatifs en vue du mondial 2018.


L'Equipe rapporte ainsi que le joueur catalan a été pris à partie à plusieurs reprises pendant l’entraînement avec des insultes : "Piqué, conn…, l’Espagne est ta nation " ou encore "Piqué, conn…, quitte la sélection". Des banderoles ont également été déployées exigeant le départ du joueur de la sélection espagnole, avant d'être retirées par la plice. Ces incidents ont poussé le joueur aux 91 sélections à quitter l’entraînement sous les sifflets, une vingtaine de minutes seulement après le début de la séance.

Je suis très fier de la Catalogne et de tous ses habitantsGerard Piqué, défenseur du FC Barcelone

Ce dimanche matin, Gerard Piqué, partisan de l'indépendance de la Catalogne, a pu voter lors du scrutin jugé illégal par le pouvoir central de Madrid. Mais la journée n'était pas terminée. Au vu du climat de violence dans toute la Catalogne, le défenseur central avait dû jouer dans un Camp Nou désert, pour une victoire anecdotique sur Las Palmas. Après le match, il s'était dit "très fier de la Catalogne et de tous ses habitants". Avant de revenue, les yeux embués de larmes, sur le comportement violent de la police : "En dépit de toutes les provocations, de l'envie (des autorités espagnoles) de les piéger, les Catalans ont manifesté pacifiquement et se font fait entendre haut et fort".


D'autres joueurs du FC Barcelone ont réagi aux événements dominicaux. Xavi, l'ancien capitaine des Blaugranas, a déclaré que les violences du référendum était une "honte". L'ancien entraîneur du Barça, Pep Guardiola (actuellement à Manchester City) a également critiqué les violences policières de dimanche. Et finalement, c'est l'ensemble des joueurs qui a décidé de se mettre en grève ce lundi, à l'unisson de la grève générale qui va mettre la communauté autonome, qui s'est exprimé à 90% pour son indépendance ce dimanche, à l'arrêt.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Indépendance de la Catalogne : la crise sans fin avec Madrid

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter