Ces couacs dans l'organisation qui font tout le charme de cette CAN 2015

Ces couacs dans l'organisation qui font tout le charme de cette CAN 2015

INSOLITE - Dans un football moderne où, enjeux financiers et médiatiques obligent, la plupart des grandes compétitions internationales sont calibrées au millimètre et à la seconde près, la Coupe d'Afrique des nations et son sens de l'improvisation figurent une faille spatio-temporelle. Ce qui encore plus vrai concernant cette édition 2015, organisée dans l'urgence en Guinée équatoriale. La preuve.

"Honnêtement, c'est un délai assez court. Il y aura des imperfections, il ne faut pas se voiler la face. Mais on ne peut pas faire autrement." Issa Hayatou, le président de la Confédération africaine de football (CAF) avait vu juste. Ce n'est d'ailleurs sans doute pas seulement pour des raisons climatiques (le motif officiel) que les deux quarts de finale initialement prévus à Ebebiyin et Mongomo ont finalement été relocalisées à Bata et Malabo, les deux seules villes où les infrastructures avaient été rénovées pour la CAN 2012. Car la phase de poules qui s'achève ce mercredi a donné lieu à nombre de scènes surréalistes, évidemment liées au fait que la Guinée équatoriale a remplacé au dernier moment le Maroc en tant que pays-hôte . Passage en revue de ces couacs dont il vaut mieux rire.

À plusieurs dans le même lit
Claude Le Roy, le sélectionneur français de la République démocratique du Congo, a eu la mauvaise surprise de débarquer dans un hôtel trop petit. Et a donc dû résoudre l'équation suivante : comment loger 35 personnes dans un établissement comptant 28 chambres ? Eh bien plusieurs membres du staff ont dormi à plusieurs dans de grands lits. "C’est la première fois que je vois ça en huit CAN", a tonné le coach à son arrivée dans l'hôtel... Avant de voir son entretien téléphonique avec L'Équipe interrompu par un de ses joueurs : "Quoi ? Il y avait déjà des valises dans les armoires ?" Comme si tout cela ne suffisait pas, une autre mésaventure est survenue sur le chemin du stade pour le match d'ouverture. Claude Le Roy : "En bus, ça nous a pris 65 minutes, au lieu de douze normalement, à 40°C ! On était dans un embouteillage, tout le monde souriait, les policiers... Ce n'est pas une excuse, mais peut-être que ça explique nos débuts difficiles, surtout que les matches se jouent sur des détails." Cette CAN n'avait même pas commencé.

La Tunisie dans un hôtel avec "piscine"
Au rayon "déconvenues hôtelières", il y a match entre la RD Congo et la Tunisie. Les Aigles de Carthage ont en effet eu droit, dès leur arrivée, à une panne d'électricité de plus de trois heures qui les a obligés à dîner éclairés à la bougie, sans parler des nombreuses coupures d'eau (froide, évidemment). Pas de draps, ni de serviettes, ni même de télévisions dans les chambres. Mais ce n'est pas tout. Dans la nuit qui a précédé leur match contre la Zambie, vers 2h du matin, une fuite de chauffe-eau a tout inondé, obligeant quatre joueurs tunisiens à faire chambre commune. "On a une nouvelle piscine", a ironisé le sélectionneur Georges Leekens.

Des entraînements d'un nouveau genre
Entre les Camerounais contraints de faire du vélo d'appartement en plein air faute de salle de soins et les Ivoiriens virés de leur terrain d'entraînement par des militaires pressés d'évacuer leur bus (en fait un car scolaire), il y avait déjà de la matière. Mais le comble de l'absurde a sans douté été atteint lorsque Congolais et Burkinabés se sont retrouvés obligé de partager le même bout de pelouse au même moment. Ces même Burkinabés qui, quelques jours auparavant, avaient dû se résoudre à s'entraîner en civil, leurs shorts, maillots et crampons ayant été perdus, comme tous leurs bagages, dans les méandres d'un aéroport guinéen.

De la friture sur la ligne
Quand on ne sait pas dans quelle langue poser des questions en conférence de presse, cela donne cette invraisemblable cacophonie, laissant pantois le pauvre défenseur algérien Rafik Halliche. Tendez bien l'oreille, voici le foot africain dans toute sa splendeur.

EN SAVOIR +
>> Notre dossier spécial CAN 2015

>> Le programme TV et le calendrier complets de cette CAN 2015

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 9000 contaminations ces dernières 24 heures

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Lire et commenter