Chantage à la sextape : après les révélations de Valbuena, quelles conséquences pour les Bleus ?

Chantage à la sextape : après les révélations de Valbuena, quelles conséquences pour les Bleus ?

DirectLCI
CASSE-TÊTE - A quelques mois du début de l'Euro en France, l'équipe de France continue d'être secouée par le scandale du chantage à la sextape dont a été victime Mathieu Valbuena. Et vu les dernières déclarations du Lyonnais dans Le Monde de ce vendredi, on voit mal comment Didier Deschamps va pouvoir le faire cohabiter avec Karim Benzema en sélection.

Difficile de rester neutre. Pour l'instant, la stratégie de Didier Deschamps consistant à attendre les conclusions de l'enquête pour tirer les conséquences de cette sombre affaire de sextape tenait la route. Alors que Karim Benzema avait passé une nuit en examen et qu'il venait d'être mis en examen pour "complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un délit puni d'au moins cinq ans d'emprisonnement", le sélectionneur avait d'ailleurs décidé de ne convoquer aucun des deux joueurs pour les matches amicaux face à l'Allemagne (le 13 novembre) et l'Angleterre (le 17).

Mais voilà, ce positionnement très "helvétique" du champion du monde 1998 ne devrait pas résister à la première prise de parole publique de Valbuena dans Le Monde.

Un entretien au cours duquel il met Benzema face à ses responsabilités, estimant notamment que son coéquipier en Bleu l'a "indirectement" incité à payer pour que la vidéo ne sorte pas et qu'il "a tout faux" dans cette histoire... Ce témoignage à charge, qui reflète ce que le joueur Lyonnais a dû expliquer la semaine passée au juge, devrait donc compliquer la situation judiciaire de l'attaquant du Real Madrid.

EN SAVOIR + >> Mais que vient faire Nasri dans cette affaire ?

L'opinion ne comprendrait pas que Deschamps se prive de Valbuena, ou pire, rappelle Benzema

Car entre les écoutes qui ont fuité dans les médias et les déclarations de Valbuena, il apparaît désormais évident que Benzema a joué un rôle (sciemment ou pas, c'est ce que devra déterminer l'enquête) bien plus important que ce qu'il avait laissé entendre. Sportivement les conséquences pour être très lourdes pour lui : en club, la presse espagnole a récemment évoqué la volonté du Real de se débarrasser de son joueur si sa culpabilité était avérée. En sélection, le contrôle judiciaire du buteur des Bleus ne devrait pas être levé de sitôt, l'empêchant ainsi de jouer au côté de Valbuena.

Ce dernier affirme pourtant vouloir "faire la part des choses entre le côté justice et le côté sportif" et n'avoir rien contre l'idée de rejouer avec Benzema, dans les faits, cela paraît très compliqué. Deschamps va donc devoir trancher. Et si dans sa prochaine liste (l'équipe de France affronte les Pays-Bas le 25 mars prochain) il ne faisait une nouvelle fois pas appel à Valbuena, ou, pire, décidait de convoquer Benzema, l'opinion ne le comprendrait pas. 

À LIRE AUSSI
>> Ce que nous apprend l'interview de Valbuena dans Le Monde
>> 
Retrouvez ici toute l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter