Chantage à la sextape contre Valbuena : Benzema n’a "rien à se reprocher", selon son avocat

Chantage à la sextape contre Valbuena : Benzema n’a "rien à se reprocher", selon son avocat

DirectLCI
FOOTBALL - Placé en garde à vue ce mercredi matin pour son implication dans l’affaire de chantage présumé à la sextape à l’encontre de Mathieu Valbuena, Karim Benzema n’aurait "rien à se reprocher", selon son avocat, Me Sylvain Cormier. Le footballeur était à la police judiciaire de Versailles tenter de "mettre fin à la polémique".

Après Djibril Cissé, c’est donc Karim Benzema, un autre joueur international français, qui a été placé en garde à vue mercredi 4 novembre au matin à la police judiciaire de Versailles dans le cadre de l’affaire de chantage présumé à la sextape contre Mathieu Valbuena. Mais pour son avocat, Me Sylvain Cormier, l’attaquant du Real Madrid, "n’a rien à se reprocher". Le joueur formé à Lyon veut "mettre un terme au plus tôt à la polémique née de cette affaire dans laquelle il n'a pris aucune part", reprend le magistrat.

Karim Benzema "heureux de mettre fin à la polémique"

"A l'évocation de son nom par la presse, Karim Benzema a immédiatement fait savoir au juge d'instruction" qu'il se tenait "à la disposition des enquêteurs", a poursuivi son conseil. "C'est donc naturellement qu'il a répondu à la convocation de ces derniers." La garde à vue de l’international français, actuellement blessé, serait donc la suite logique de cette affaire. "Il est là pour répondre naturellement à leurs questions, il est heureux, même satisfait, de pouvoir finalement mettre fin à cette pénible polémique".

EN SAVOIR + >> Benzema en garde à vue

Pour rappel, une information judiciaire avait été ouverte le 31 juillet à Versailles pour "chantage et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un délit puni d’au moins cinq ans d'emprisonnement". Au cœur de l'enquête: une vidéo intime, où apparaît Mathieu Valbuena, subtilisée par des escrocs qui ont ensuite tenté de faire chanter le joueur. Trois personnes, qui gravitent dans l'entourage de plusieurs joueurs de football, ont été mis en examen et placés en détention provisoire mi-octobre.

Déjà trois personnes mises en examen

Le nom de l’attaquant international avait été cité car, selon une source proche de l'enquête, Karim Benzema aurait évoqué cette vidéo en tête-à-tête avec son coéquipier lors d'un rassemblement de l'équipe de France, avant les matchs contre l'Arménie et le Danemark. Les enquêteurs cherchent donc à déterminer s'il s'agissait là "d'un simple conseil amical visant à sortir au plus vite de cette histoire, ou d'un coup de pression pour le forcer à payer", selon cette source.

EN SAVOIR + >> Affaire de la sextape : Benzema soutient son pote Valbuena

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter