Chantage à la sextape contre Valbuena : Djibril Cissé accorde "le bénéfice du doute" à Benzema

Chantage à la sextape contre Valbuena : Djibril Cissé accorde "le bénéfice du doute" à Benzema

DirectLCI
PRÉSOMPTION D'INNOCENCE - Entendu puis non poursuivi dans le cadre de ce chantage à la sextape qui secoue le football français, l'ancien tricolore vient de donner son avis sur cette affaire. Et contre toute attente, Djibril Cissé, proche de Mathieu Valbuena, n'enfonce pas Karim Benzema.

La voix de la prudence. Après une journée où l'on a notamment entendu le Premier ministre Manuel Valls demander que Karim Benzema ne soit plus appelé en équipe de France, Djibril Cissé a décidé d'offrir un peu de répit à son ancien coéquipier en Bleu. Interrogé par l'AFP à l'occasion de la sortie de sa biographie "Un lion ne meurt jamais" , le jeune retraité a ainsi expliqué : "Pour l'instant, il est mis en examen, mais il n'a pas été jugé et il n'est pas coupable. Laissons-lui le bénéfice du doute, le temps de s'expliquer et laissons la justice faire son travail. J'attends de voir ce qu'il a à dire, comme beaucoup de Français. Mais je ne suis pas pour le matraquage et je laisse la justice et la police décider. Ce sont eux qui ont les informations. Ne soyons pas trop méchants avec lui pour l'instant."

"Ça ne me dérange pas de le voir porter le maillot de l'équipe de France"

Une sortie surprenante dans la mesure où Cissé est présenté comme un proche de Mathieu Valbuena, lui qui a été entendu par la justice pour avoir prévenu le joueur lyonnais de l'existence de cette fameuse sextape. Car depuis vendredi et son interview dans Le Monde , Valbuena a clairement mis Benzema devant sa responsabilité d'intermédiaire dans cette affaire... Pourtant Cissé semble même vouloir prendre la défense de Benzema, à l'heure où il paraît acculé de toute part et où tout le monde attend sa version des faits qu'il livrera mercredi soir dans le Journal de 20 Heures de TF1. 

"Karim a fait beaucoup de bien à l'équipe de France, il a mis beaucoup de buts, il a été décisif, a notamment rappelé l'ancien Marseillais. Tant qu'il est sélectionnable et qu'il fait le boulot, ça ne me dérange pas de le voir porter le maillot de l'équipe de France. Il est titulaire au Real Madrid, il fait ce qu'il faut, ce n'est pas pour rien. Il faut l'écouter et voir s'il a l'air sincère ou pas et se faire une idée. Mais même l'idée des gens, ce n'est pas ce qui compte, ce qui compte c'est ce que décideront la police et la justice." Un rappel utile et imparable. 

À LIRE AUSSI
>> Benzema va parler au 20 Heures de TF1
>> 
Retrouvez ici toute l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter