Chantage à la sextape : la FFF décide de se porter partie civile

Chantage à la sextape : la FFF décide de se porter partie civile

Football
DirectLCI
Quelques heures après la parution de l'entretien de Mathieu Valbuena au Monde dans lequel le Lyonnais n'a pas cherché à dédouaner Karim Benzema, la Fédération française de football a décidé de se porter partie civile dans l'affaire du chantage à la sextape et aura ainsi accès au dossier.

Lorsque Karim Benzema a été mis en examen pour « complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs» dans l'affaire du chantage à la sextape dont est victime Mathieu Valbuena, le président de la Fédération française de football Noël Le Graet avait opposé la présomption d'innocence de Karim Benzema pour ne pas prendre de parti publiquement. Mais après les révélations faites par Mathieu Valbuena ce vendredi, la FFF a décidé de s'investir de l'affaire en se portant partie civile.

LA FFF aura accès au dossier

Par cet acte, la 3F s'autorise l'accès au dossier. Dans ce communiqué, l'organisme français a également précisé qu'elle «se réserve le droit, en fonction de l’évolution du dossier, de prendre toutes les mesures adaptées à la situation». Ce qui laisse penser que des sanctions sportives pourraient rapidement être prises.

EN SAVOIR +
>> Comment faire en équipe de France ?
>> Mais que vient faire Nasri dans cette affaire ?
>> Valbuena donne enfin sa version et charge Benzema
>> Benzema, Nasri... ce que nous apprend l'interview de Mathieu Valbuena
>> Benzema aurait reconnu son rôle d'intermédiaire

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter