Chantage à la sextape : le "manque de respect" de Benzema, le rôle de Nasri... ce que nous apprend l'interview de Valbuena

Chantage à la sextape : le "manque de respect" de Benzema, le rôle de Nasri... ce que nous apprend l'interview de Valbuena

DirectLCI
VERSION - Muet dans les médias depuis le début de cette affaire dont il est victime, Mathieu Valbuena s'est exprimé pour la première dans Le Monde ce vendredi. Et l'entretien du joueur lyonnais est riche en enseignements...

Comment Valbuena s'est fait voler sa sextape
Tout commence à Marseille, durant l'été 2014, lorsque Axel Angot récupère le téléphone portable du joueur. "C’est quelqu’un qui gravite autour des joueurs et qui avait beaucoup de connaissances, explique Valbuena au Monde. Je l’ai connu par Djibril Cissé, quand on évoluait ensemble à l'OM". En juillet, l'international demande à Axel Angot, "car il est très bon en informatique", de transférer ses contacts dans le nouveau téléphone qu'il vient d'acquérir. "Je l’ai vu chez moi, avec un certain Satta Zouaoui, que j’avais croisé une fois ou deux", précise-t-il encore.

EN SAVOIR + >> Mais que vient faire Nasri dans cette affaire ?

 L'alerte de Djibril Cissé
Nous sommes en mai 2015 : "Je reçois un appel de Djibril Cissé, qui me dit : 'Mat’, y a quelque chose sur toi, y a une vidéo.' Il ajoute : 'C’est peut-être du bluff, car moi je n’ai rien vu.' Puis il ajoute : 'Mat’, si t’es costaud, y a pas de problème, mais moi qui ai été dans une situation comme ça, j’étais pas bien.' Mais Djibril (qui a été entendu sans être poursuivi dans cette affaire, ndlr) m’a juste prévenu pour me rendre service."

 Le début du chantage
Un mois plus tard, les maîtres-chanteurs prennent pour la première fois contact avec Valbuena. "Je reçois un appel en numéro privé sur l’un de mes téléphones portables alors que je suis en sélection à Clairefontaine. Je ne réponds pas, mais la personne insiste, quatre ou cinq fois. Si on insiste comme ça, je me dis que c’est peut-être important. Et là, j’ai un type qui ne se présente pas et qui dit qu’il a une vidéo de moi, qu’il faut qu’on se voie et que j’envoie un homme de confiance à Dubaï…"

Nasri voulait jouer les intermédiaires à la place de Benzema

 L'apparition de Samir Nasri dans cette affaire
Selon Le Monde, l'ancien milieu de terrain de l'équipe de France s'était dans un premier temps proposé de jouer les intermédiaires auprès de Valbuena à la place de Benzema. "Oui, pfff. Après, c’est quelqu’un qui n’est plus en sélection. Mes relations ont toujours été difficiles avec Nasri. Maintenant, plus rien ne me surprend. Quand tu es dans une histoire de racket et que tu trouves ces noms-là, c’est presque comme si tu étais chez les fous."

 L'entretien avec Benzema
Mathieu Valbuena a déjà porté plainte et la veille d'un rassemblement avec l'équipe de France le 5 octobre, le commissaire chargé de l'enquête le prévient que durant le stage "quelqu'un" pourrait lui parler de cette affaire... "Karim me demande de rencontrer un ami qu’il présente comme très fiable, très sérieux, en qui il a une confiance totale, afin qu’il m’arrange tout ça", raconte le Lyonnais dans Le Monde. "Même si, c’est vrai, au début je lui dis : 'Merci de m’avoir prévenu', je me doute que s’il veut me faire rencontrer quelqu’un, c’est pas pour rien. La façon dont il m’a amené les choses, c’était bien pour m’inciter à voir quelqu’un, indirectement, ça veut dire payer cette personne pour détruire cette vidéo."

EN SAVOIR +
>> La FFF sera partie civile
>> Comment faire en équipe de France ?

"C’est pas de ma faute si Karim s’est mis là-dedans…"

 Les écoutes de Benzema
Sollicité par son ami d'enfance pour permettre aux détenteurs de la sextape d'avoir un nouvel accès à Valbuena, Benzema débriefe avec Karim Zenatti la conversation qu'il a eu avec son coéquipier en Bleus au sujet de qui il montre peu d'empathie. "Forcément tu es déçu, plus que déçu. Ses propos témoignent d’un manque de respect. Moi, je respecte tout le monde, mais là, j’ai l’impression de me faire prendre pour un con…", confie encore au Monde Valbuena. "A un moment, je ne peux pas défendre l’indéfendable. Même à mon pire ennemi, je ne ferais pas ça."

 Sa future relation avec Benzema
"Mais que ce soit Karim Benzema ou qui que ce soit d’autre, la justice est pour tout le monde. Moi, je défends mon honneur, je suis victime, j’ai pas envie de passer pour une trompette", déclare encore Valbuena. "Moi, j’ai tout simplement dit ce qui s’est passé, et mon ressenti a été confirmé par les investigations. C’est pas de ma faute si Karim s’est mis là-dedans… De toute façon, dans l’histoire, il a tout faux."

À LIRE AUSSI
>> Valbuena donne sa version des faits et charge Benzema
>> 
Retrouvez ici toute l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter