Chantage à la vidéo : comment Didier Deschamps a-t-il réagi à "l’affaire Kurzawa" ?

Chantage à la vidéo : comment Didier Deschamps a-t-il réagi à "l’affaire Kurzawa" ?
Football

FOOTBALL – Layvin Kurzawa, filmé à son insu en train d’insulter Didier Deschamps, a ensuite été victime d’une tentative de chantage. Le défenseur avait prévenu le sélectionneur dès le mois d’août...

Après l’affaire qui avait impliqué son grand copain Serge Aurier (qui avait traité son entraîneur de "fiotte" sur le réseau social Periscope) puis celle de la sex-tape de Mathieu Valbuena, Layvin Kurzawa a voulu anticiper les problèmes. Selon des sources concordantes, l’arrière gauche du PSG et des Bleus a pris son téléphone pour prévenir Didier Deschamps dans le courant du mois d’août. Le sélectionneur n’a donc pas été surpris quand, lundi, a été révélée l’affaire de chantage à la vidéo dont a, à son tour, été victime le défenseur. Laquelle affaire, rappelons-le, a abouti, à la mise en examen de cinq individus, âgés de 18 à 29 ans, dont trois ont, en outre, tenté d’agresser le footballeur. Demeure, à présent, la question de la réaction du coach des Bleus.

Un doigt d'honneur et des insultes

Eh bien, selon les indiscrétions recueillies par RMC, le technicien a demandé à Layvin Kurzawa de se concentrer sur les derniers matchs des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, l’a mis en garde contre l’usage qui pourrait être fait de la vidéo, en le rassurant quant au fait qu’il comptait sur lui, mais l’a prévenu qu’il mettrait les choses au point avec lui quand on en saura plus sur la qualification, ou non, de l’équipe de France. De son côté, L’Équipe indique que le latéral gauche a dit à Didier Deschamps que la vidéo filmait une sorte de jeu, dans lequel il avait été invité à dire des idioties sur lui.

Lire aussi

On ne connaît pas, en revanche, l’état d’esprit du sélectionneur maintenant que l’affaire est devenue publique. D'autant que les "idioties" en question ont de quoi poser problème. En effet, dans le jeu en question, l’ami de Kurzawa, se prenant pour un journaliste,  lance "dites-nous un peu ce que vous pensez de Didier Deschamps ?" et le joueur, se sachant filmé, réplique par de copieuses insultes et un doigt d’honneur face caméra, révèle aussi L’Équipe ce mardi. Des éléments dont Didier Deschamps vient peut-être tout juste de prendre connaissance…

Kurzawa (lui aussi) sanctionné pour l'exemple ?

Il faudra donc scruter les 23 noms que donnera le coach le 28 septembre, date de l’annonce de la liste des joueurs appelés à jouer les deux dernières rencontres éliminatoires, en Bulgarie le 7 octobre et face à la Biélorussie trois jours plus tard. Car Benjamin Mendy, que Didier Deschamps avait installé comme titulaire sur le côté gauche de sa défense en fin de saison dernière (ce qui a pu provoquer les insultes de Kurzawa), sera revenu de blessure. Surtout, le sélectionneur a déjà montré, en choisissant de se passer de son meilleur joueur, Karim Benzema, qui l’avait attaqué dans la presse, qu’il n’avait pas peur de trancher dans le vif. Y compris quand cela touche à son orgueil.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent