Chants et insultes racistes envers Matuidi : blanchi par la Ligue italienne, le club de Cagliari échappe à toute sanction

Chants et insultes racistes envers Matuidi : blanchi par la Ligue italienne, le club de Cagliari échappe à toute sanction

DirectLCI
LAXISME - La Ligue italienne n'a pas sanctionné le club de Cagliari, bien que certains de ses supporters aient prononcé des insultes racistes contre Blaise Matuidi. La Commission de discipline de la Serie A, le championnat italien, a expliqué n'avoir "aucune preuve" des faits avancés par le joueur de la Juventus Turin.

La sanction se devait d'être exemplaire. Il n'en sera rien. La Ligue italienne a annoncé ce mardi que le club de Cagliari ne sera pas sanctionné pour les chants racistes de certains de ses supporters à l'encontre de Blaise Matuidi. "Aucune preuve n'a été trouvée sur les expressions déplorables de discrimination raciale dont il rapporte qu'il a fait l’objet", a évoqué la Commission de discipline de la Serie A, le championnat italien, ajoutant "qu'aucune sanction ne peut être envisagée, car ces expressions n'ont pas été entendues par l'arbitre, les représentants de la Fédération italienne (FIGC), ou consignées dans le rapport du match."


Insulté pendant la rencontre, le milieu de la Juventus s'était dirigé vers l'arbitre Giampaolo Calvarese, resté totalement stoïque. Medhi Benatia et Paulo Dybala, ses coéquipiers, avaient alors tenté de calmer le Français, littéralement hors de lui. Après la victoire de son équipe en Sardaigne (1-0), le milieu de terrain des Bleus avait confirmé sur Facebook avoir fait l'objet de chants racistes. Le lendemain, Cagliari avait reconnu les agissements condamnables de certains de ses fans. Dans la foulée, le club italien avait présenté sur Twitter ses excuses au milieu de terrain de la Vieille Dame, né d'un père congolais et d'une mère angolaise.

Le monde du foot au soutien de Matuidi

Loin d'être seul dans son combat contre le racisme, l'ancien Parisien a par la suite reçu le soutien de nombreux acteurs du football. Parmi eux, l'attaquant de Nice Mario Balotelli, "passé par là", lui a conseillé "de ne pas se laisser affecter par l'ignorance de quelques-uns" tandis que son coéquipier en équipe de France Paul Pogba l'a encouragé à ne pas prêter attention à ces insultes : "Laisse parler les faibles. On connaît nos objectifs et on ne perd pas la route".


Ce n'est pas la première fois que Blaise Matuidi est victime d'insultes racistes. Lors de la victoire de la Juventus à Vérone (3-1) fin décembre, le milieu des Bleus avait subi des chants similaires de la part des fans adverses. Le club avait été sanctionné de 20.000 euros d'amende.

Déjà des faits similaires à Cagliari

En Italie, le racisme est bien implanté dans les stades de football. Les tifosi de certains clubs se signalent régulièrement par des manifestations racistes, par le biais de chants ("Il n'y a pas de nègre italien" à Mario Balotelli) et/ou de banderoles (Lilian Thuram comparé à un singe au début des années 2000). En mai 2017, le milieu de Pescara Sulley Muntari avait été exclu pour avoir quitté le terrain après des insultes racistes lors d'une rencontre de Serie A, là encore, à Cagliari.

Plus d'articles

Sur le même sujet