Chelsea fait tomber la forteresse City

Chelsea fait tomber la forteresse City

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Dans le choc au sommet de la 24e journée de Premier League, Chelsea a créé la sensation en s'imposant à Manchester City 1 à 0, grâce à un but d'Ivanovic et un match dominé. Les Citizens manquent l'occasion de reprendre la tête du Championnat et se font rejoindre par leur adversaire du soir.

Il ne manquait que la musique d'entrée pour que ce choc entre Manchester City et Chelsea ne soit un match de Ligue des champions. Tout le reste était là. De l'intensité, des duels à l'anglaise, des occasions en pagaille, trois poteaux, et une surprise. Bref, les spectateurs du Etihad Stadium se sont régalés lundi soir. Mais ils auront quand même du mal à digérer : c'est la première fois que leur équipe ne gagne pas un match dans son enceinte.

La faute à un Chelsea maître de son sujet, comme il l'est depuis des semaines. Très costauds devant avec Eto'o, impressionnants de technique sur les ailes avec le magicien Hazard et le chef d'orchestre Ramires, solides derrière, les hommes de José Mourinho réalisent un énorme coup et poursuivent leur série de 9 matches sans défaite (7 victoires, 2 nuls) en Championnat. Les voilà 2es, à 2 points du leader Arsenal, ex aequo avec les Citizens.

Un but et trois poteaux pour Chelsea !

Lundi, les Blues de Chelsea ont laissé attaquer leur adversaire, comme il sait si bien le faire, avant de le corriger en contre. Face à des individualités telles que les Londoniennes, la défense de City n'a pas pu tenir. Comme sur le but où Eden Hazard a provoqué sur l'aile gauche, traversé le terrain pour faire un appel sur l'aile droite, et centrer vers Ramires. Le tir du Brésilien était bien contré façon plongeur par Kompany, mais Ivanovic enchaînait avec une imparable frappe du droit dans le petit filet de Hart (0-1, 32e).

Et la sanction aurait pu être pire pour Manchester City, trop désordonné pour contrarier un solide Chelsea et sauvé trois fois par ses poteaux. Eto'o, encore brillamment servi par Hazard, Matic, d'une lourde frappe des 30 mètres, et Cahill sur corner, ont tous vu leur frappe repoussée par les montants. Ne restait qu'à Petr Cech à se montrer aussi bon qu'il sait l'être (deux arrêts décisifs dans le dernier quart d'heure) et la victoire était dans l'escarcelle d'un Mourinho aux anges. Avec désormais trois équipes qui se tiennent en deux points, rien n'est joué en Premier League. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter