Chuck Blazer, la taupe du FBI, "a touché des pots-de-vin pour les Mondiaux 1998 et 2010"

Chuck Blazer, la taupe du FBI, "a touché des pots-de-vin pour les Mondiaux 1998 et 2010"
Football

FOOTBALL - Avant le Mondial 2022 au Qatar, avant le Mondial 2018 en Russie, d'autres compétitions auraient fait l'objet de corruption. Notamment celle organisée en 2010 en Afrique du Sud et la Coupe du monde 1998 en France, assure Chuck Blazer, ancien haut-dirigeant de la Fifa.

Révélations de corruption à la Fifa, la suite. L'Américain Chuck Blazer, ancien haut-dirigeant de la Fifa, a plaidé coupable d'avoir conspiré avec d'autres responsables de la Fédération internationale pour accepter des pots-de-vin lors des processus d'attribution des Mondiaux 1998 et 2010, selon le procès-verbal de son audition publié mercredi soir. En voici un extrait :

"Durant mon association avec la Fifa et la Concacaf (fédération nord-américaine de football), parmi les autres choses, moi et d'autres avons accepté que moi ou un co-conspirateur commettrait au moins deux actes de racket. Entre autres choses, j'étais d'accord avec d'autres personnes en 1992 ou aux alentours, pour faciliter le versement d'un pot-de-vin pour la sélection du pays-hôte de la Coupe du monde 1998."

Seulement, selon les documents de la justice américaine, ces pots-de-vin ne proviendraient pas de France mais du Maroc, qui était le principal concurrent de la candidature française à l'organisation de la compétition. Le pays du Maghreb avait finalement été battu par 12 voix à 7. Jamais la France n'apparaît dans le PV d'audition de Blazer.

Mais le nom de la France est bien apparu une fois. Le Trinidadien Jack Warner avait ainsi rencontré Fernand Sastre et Michel Platini, les co-présidents de la candidature française, lors d'un dîner. Pour solliciter des pots-de-vin, avance la justice américaine au sujet de celui qui a déjà été condamné pour corruption. "Il avait demandé que la France aille jouer à Trinidad, son pays, un match de préparation, mais il n'y avait pas eu de demande d'argent", a rétorqué Platini.

Le millionnaire, figure du football en Amérique du Nord durant deux décennies, avait plaidé coupable en novembre 2013 notamment de racket et blanchiment d'argent. Il est aujourd'hui la "taupe" du FBI, celui qui fournit des informations à la justice américaine, laquelle a lancé les vagues d'arrestations depuis une semaine. Les Mondiaux 1998 et 2010 avaient été respectivement attribués à la France et à l'Afrique du Sud.

EN SAVOIR +
>> L'attribution du Mondial 1998 corrompue elle aussi
>> Les champions du monde 1998, eux, montent au créneau
>> Blatter, 17 ans de présidence et de scandales (chronologie)

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter