Cinq choses à savoir sur Paris-Roubaix

Cinq choses à savoir sur Paris-Roubaix

Football
DirectLCI
CYCLISME - L'enfer du Nord, c'est ce dimanche, entre Compiègne et Roubaix. Une classique de 257 kilomètres qu'une vingtaine de coureurs espèrent bien remporter. Voilà cinq choses à savoir sur cette course.

Les cyclistes parcourront 51,1 kilomètres de secteurs pavés, dimanche. Ceux-ci sont répartis en vingt-huit morceaux classés par étoiles. La catégorie ''cinq étoiles'' en comporte trois : la trouée d'Arenberg (km 161), Mons-en-Pévèle (km 208) et le carrefour de l'Arbre (km 240).

Tom Boonen peut battre le record de victoires dans l'épreuve. Déjà co-détenteur du record avec le Belge Roger De Vlaeminck, le quadruple vainqueur (2005, 2008, 2009, 2012) vise un cinquième succès cette année. Fabian Cancellara, trois fois victorieux au Vélodrome de Roubaix (2006, 2010, 2013), a l'occasion de rejoindre le duo.

''Quand tu veux gagner le Tour de France, tu n’as pas envie de prendre des risques sur cette course'', déclarait à metronews Bernard Hinault en 2011. Cette année, Bradley Wiggins fera pourtant exception à la règle. Le lauréat de la Grande Boucle 2012 est le premier vainqueur à s'aligner dans l'enfer du Nord depuis… Greg LeMond, il y a tout juste 20 ans ! "Je ne serais pas autrement surpris qu'il fasse une très belle performance", ose même Christian Prudhomme, à la fois directeur du Tour de France et de Paris-Roubaix.

L'hécatombe est la même tous les ans. Chaque fois, seulement la moitié des coureurs termine Paris-Roubaix, entre ceux qui terminent leur rôle d'équipier et ceux qui n'ont pas la force de continuer. En 2013, 118 cyclistes ont franchi la ligne d'arrivée sur 198 partants. Ces dernières années, deux anciens vainqueurs ont même été… non-classés, car arrivées hors-délais : l'Australien Stuart O'Grady en 2011 et le Français Frédéric Guesdon en 2012.

Les Français, 17 ans après… Depuis Frédéric Guesdon, en 1997, la France attend qu'un coureur lève les bras au Vélodrome de Roubaix. Premier Tricolore l'an dernier, Sébastien Turgot n'avait terminé que 10e. Cette saison, ils sont encore plusieurs à vouloir jouer une place d'honneur, parmi lesquels Turgot (passé chez AG2R), Lagadnous, Démare ou Offredo (FDJ.fr). Mais Sylvain Chavanel (IAM), qui nourrissait beaucoup d'ambitions, a déclaré forfait. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter