Marseille et Lyon à couteaux tirés : on refait le match entre Eyraud et Aulas

Marseille et Lyon à couteaux tirés : on refait le match entre Eyraud et Aulas

FOOTBALL - L'Olympique lyonnais a jugé samedi "excessifs et diffamatoires" les propos du président de l'Olympique de Marseille sur le jugement de la Ligue de football après les incidents survenus lors du dernier match entre les deux équipes. Retour sur un psychodrame en plusieurs épisodes.

Le torchon brûle entre les deux olympiques. Le patron de l'OM, Jacques-Henri Eyraud, a taclé ce samedi dans L'Equipe son homologue lyonnais Jean-Michel Aulas,remettant en cause un jugement de la Ligue de football à la suite des incidents entre les deux clubs le 18 mars dernier. Quelques heures plus tard, l'OL s'est fendu d'un communiqué pour condamner des propos "excessifs et diffamatoires". Vous avez loupé un épisode ? LCI refait le match.

18 mars : un duel qui se termine en bagarre général

A l'issue du choc entre "Olympiques" du 18 mars dernier, des accrochages éclatent entre les joueurs des deux équipes, impliquant notamment Rami et Marcelo et Lopes. Une provocation du défenseur lyonnais Marcelo exhibant le dos de son maillot en retournant aux vestiaires met alors le feu aux poudres. 

Lire aussi

Le Brésilien avait quelques minutes plus tôt été victime d'un coup de son homologue marseillais Adil Rami, selon les images de Canal+, diffuseur de ce match comptant pour la 30e journée de L1. 

24 avril : les sanctions pleuvent

Plus d'un mois après la rencontre, la Ligue de football professionnel a délibéré : le défenseur de Marseille Adil Rami et le capitaine de Lyon Anthony Lopes écopent de trois matches de suspension ferme. Le défenseur lyonnais Marcelo, lui, se voit infliger deux matches de suspension avec sursis, tandis que l'OM est également sanctionné d'un match de fermeture de la tribune basse sud du Vélodrome. Les deux clubs doivent par ailleurs s'acquitter d'une amende de 10.000 euros.

25 avril : règlement de compte sur Twitter

Dans la foulée de la décision de la LFP, Jacques-Henri Eyraud se fend d'un tweet pour le moins énigmatique en guise de réaction : "J'ai compris…" Un message auquel Jean-Michel Aulas répond aussitôt : "Jacques Henry est ce en ta qualité de nouveau Membre du conseil d'administration de la LFP ou de Président de l'OM que tu fais cette déclaration après la Commission de discipline ? Au fait et pour être complètement transparent tu as compris quoi ?" Ambiance. 

C'est dans ce contexte à couteaux tirés que l'OM affronte Salzbourg (victoire 2-0) le lendemain en demi-finale aller de la Ligue Europa.

En vidéo

VIDÉO - Marseille-Salzbourg : Mélenchon, nouveau fan de l'OM ?

28 avril : le coup de gueule de Eyraud

Rendre "coup pour coup" : c'est la promesse de "JHE" face à "JMA". Dans les colonnes de L'Equipe, Eyraud réagit "officiellement". Il n'accepte pas que son défenseur Adil Rami ait écopé de la même sanction pour un coup d'épaule que le gardien lyonnais Anthony Lopes, qui a donné une gifle à un intendant de l'OM. 

Mais, surtout, le dirigeant pointe du doigt l'influence de Jean-Michel Aulas, qui aurait pesé sur la décision de la LFP. "Jean-Michel Aulas est (...) le plus grand des dirigeants du football français encore en activité", a dit Eyraud dans le quotidien régional, mais "il a bâti un réseau d'influence, de pouvoirs (...). Je veux croire que cette influence s'exerce dans le respect d'une morale et de principes". "JMA" bénéficie "d'une impunité absolue dans son comportement et son attitude", ajoute Eyraud, fustigeant les tweets offensifs du dirigeant lyonnais contre l'OM deux jours avant la réunion de la commission.

28 avril : la réponse des Lyonnais

En début d'après-midi, l'OL publie un communiqué dans lequel il précise avoir "pris connaissance des déclarations du président de l’Olympique de Marseille dont chacun a pu constater le caractère particulièrement excessif et diffamatoire". Et l'OL de préciser qu'il "a demandé à ses conseils d’étudier les suites judiciaires qui pourraient être données à l’attitude et aux propos du président de l'Olympique de Marseille et se réserve d’user, sereinement mais fermement, de toutes les voies de droit". Des menaces rapidement moquées sur Twitter, certains internautes rappelant que des poursuites ne sont pas envisageables.

Très en verve, Jean-Michel Aulas en a rajouté une couche à l'issue du match entre son équipe et Nantes (2-0) : "Je vais l'appeler, parce que c'est quelqu'un que j'appréciais, que j'apprécie toujours dans la fonction, je vais l'appeler pour lui dire que c'est parti sur des orientations qui ne sont pas bonnes, qui impliquent une responsabilité de dirigeants, qui aujourd'hui pose véritablement problème". 

Le boss de l'OL a également tenu à préciser qu'il avait évoqué le différend entre les deux clubs avec la présidente de la Ligue 1, Nathalie Boy de la Tour (qui fut par ailleurs membre jusqu'en 2016 de l'OL Fondation, la fondation d'entreprise de l'Olympique Lyonnais).  "J'ai eu hier (vendredi) la présidente de la Ligue, Nathalie Boy de la Tour, qui m'appelait parce qu'elle est désespérée, parce que la Ligue est attaquée de toutes parts sur les réseaux sociaux, et (elle) à titre personnel. C'est invraisemblable, on n'avait jamais vu ça", a-t-il ajouté.  Les deux hommes auront peut-être bientôt l'occasion de s'expliquer face à face : si l'OM se qualifie jeudi prochain pour la finale de la Ligue Europa, la rencontre doit se dérouler... au stade de Lyon.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : en Allemagne, les restrictions contre les non-vaccinés divisent

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

EN DIRECT - Variant Omicron : 9 cas détectés en France

Pourquoi Emmanuel Macron se rend-il aux Émirats, au Qatar et en Arabie saoudite ?

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.