Clasico : "La MSN ou la BBC, s'ils sont dans un grand jour, il n'y a pas grand-chose à faire contre eux..."

Football
LIGA – A l’occasion du choc au sommet en Espagne samedi soir (20 h 30), le trio Lionel Messi-Neymar-Luis Suarez, pour Barcelone, et celui composé de Karim Benzema-Gareth Bale et Cristiano Ronaldo, pour Madrid, vont se livrer un combat offensif titanesque. Alors, pour savoir qui de la MSN ou la BBC est la plus impressionnante, metronews a posé la question à Jean-Sylvain Babin, le défenseur français de Grenade, qui a joué plusieurs fois face aux deux trios. Et il n’en garde pas que de bons souvenirs…


Comment fait-on pour se préparer à défendre sur de tels joueurs ?

On fait ses prières (rires) ! Non, non franchement, on se prépare à jouer face au Barça ou Real comme on prépare les autres matches de la saison, même si on sait qu’on va être plus regardés que d’habitude. On joue toujours pour gagner, mais c’est vrai que quand tu as la BBC ou la MSN en face, à un moment donné, ça devient quand même jouer pour ne pas perdre ou prendre une volée… 

Se faire humilier, c’est quelque chose d’inévitable face à eux ?
Les deux trios sont quand même composés des six meilleurs joueurs du monde, donc tu sais que tu risques de souffrir. On le sait, les coaches le savent et le seul truc qu’on peut faire, c’est une performance collective de fou ! Mais c’est pas simple que tout le monde soit au top pendant tout le match. De toute façon, pendant 90 minutes, c’est presque impossible de tenir. Si la MSN, ou la BBC, est dans un bon jour, il n’y a pas grand-chose à faire...

"Quand tu rentres à la mi-temps et qu'il y a déjà 4-0, c'est un enfer"

Avec Grenade la saison passée, vous avez notamment vécu un 6-0 face au Barça ou un 9-1 contre le Real… On se dit quoi dans ces moments-là ? 
Qu’on ne fait pas le même sport qu’eux… Après, c’est vraiment un autre monde même si on participe à la Liga avec eux. Mais c’est un autre niveau d’exigence, d’autres moyens financiers et d’autres ambitions sportives. Mais même si tu dis ça, ça fait quand même mal de se faire promener. Quand tu arrives au vestiaire avec 4-0 à la mi-temps et que tu sais qu’il en reste encore une autre à jouer, c’est un enfer. 

Comment se comportent les joueurs de la BBC ou de la MSN quand ils sont faciles, comme ça. Vous prennent-ils de haut ? 
Non, sincèrement, à chaque fois que j’ai joué contre eux, je n’ai jamais rien remarqué. Vous savez, les six dont on parle sont de très grands joueurs et respectent leur adversaire. Même Neymar. Dans la Liga, il se dit que quand il est mis au sol, il a des mauvais gestes ou des mauvaises paroles… Mais face à moi, ce n’est jamais arrivé.


"Suarez, c'est vraiment le plus chiant à marquer"

Quelles différences faites-vous entre ces deux trios offensifs ? 
La BBC du Real est faite pour mener des contre-attaques très rapides, pour prendre les espaces derrière les défenses. Avec la puissance et la rapidité de Bale ou Ronadlo, croyez-moi, ça peut aller très très vite… Et puis devant, il y a Benzema qui se complète parfaitement avec eux, car il est capable de décrocher pour les servir mais aussi d’être là pour conclure. La MSN, c’est autre chose, c’est le jeu du Barça, avec plein de petites passes courtes et où le danger arrive de partout. Neymar en un contre un est imprenable et avec Suarez, tu n’es jamais tranquille quand tu l’as sur le dos. C’est vraiment le plus chiant à marquer, car il lâche jamais et fait toujours l’appel où le geste qu’il faut. Quant à Messi, ben c’est Messi, c’est un vrai génie. Il a une vision de jeu incroyable, bien meilleure que celle de Ronaldo, ce qui lui permet d’inventer des trucs impossibles à faire pour les autres. Mais avec lui, ça semble facile.

Qu'elle est la meilleure triplette des deux, selon vous ? 
La MSN, c’est clair. C’est sans doute même le meilleur trio offensif de toute l’histoire en club. Ils sont super-complémentaires sur le terrain et même en dehors. Ça se ressent quand tu joues contre eux que ce sont des potes. Ils se trouvent les yeux fermés, se parlent tout le temps, ils se marrent entre eux à l’échauffement et se chambrent. Ils sont vraiment très impressionnants.


"Déjà qu'en temps normal on parle peu de Grenade, alors avec le clasico..."

Donc le Barça va remporter le clasico à vous entendre…
Pas forcément, justement. Je sais que ce n’est pas la tendance générale mais je pense que c’est le Real qui va s’imposer. Entre l’arrivée de Zidane sur le banc et surtout la revanche à prendre sur le 4-0 de la phase aller (le 21 novembre dernier, ndlr), Madrid se doit de gagner. Le Barça, même si c’est un clasico à domicile et qu’au Camp Nou ils vont vouloir rendre hommage à Cruyff (Johan, décédé le 24 mars dernier, ndlr), ils ont quand même un match très compliqué à préparer trois jours après face à l’Atlético de Madrid en quart de finale de la Ligue des champions (le Real affronte Wolsburg mercredi, ndlr). 

Ce n’est pas trop difficile de jouer dans l’ombre du clasico ce week-end ? 
Non, au contraire, ça nous enlève de la pression médiatique. Comme ça, nous, on peut préparer tranquillement notre déplacement à Bilbao de dimanche, où on va jouer notre survie (Grenade est actuellement 17e de Liga). Déjà qu’au niveau national, on parle rarement de nous, alors là… Même la presse locale n'en a que pour ce Barça – Real.

À LIRE AUSSI
>>  VIDÉOS - Roulettes, buts, baston et tête de porc, Zidane face au Barça, c'était ça...
>> Retrouvez toute l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter