Clermont Foot : les quatre vérités d'Helena Costa

Clermont Foot : les quatre vérités d'Helena Costa
Football

LIGUE 2 - Après une conférence de presse où l'on n’apprenait pas grand-chose des raisons du départ soudain d'Helena Costa de Clermont Foot, la technicienne portugaise s'est ensuite expliquée. Répondant aux propos de son ancien président Claude Michy, elle a dénoncé "un manque total de respect et un amateurisme du club".

De la belle histoire au règlement de compte. Parti d'une idée lumineuse de faire d'Helena Costa la première femme entraîneur d'un club professionnel en France, Claude Michy, le président de Clermont Foot (Ligue 2), a vu son coup de com' lui revenir en pleine figure. Lundi, veille de la reprise de l'entraînement, la Portugaise annonçait en effet sa soudaine démission.

Une décision prise pour "des raisons personnelles" avait-elle d'abord expliqué hier en conférence de presse . Avant d'être plus explicite quelques heures plus tard. "Mon départ vient d'une conjonction de facteurs que personne n'aurait pu accepter, a expliqué Costa dans un communiqué. Tout cela révèle un manque total de respect et un amateurisme du club."

Recrutement non maîtrisé et propos machistes

La technicienne reproche au club d'avoir appris le recrutement de certains joueurs "par le secrétariat" et le comportement de son directeur sportif. "Après lui avoir demandé des explications, il m'a été répondu par mail : "Tu me fatigues avec tes mails, (...) "je ne suis pas ton exécutant", (...) je ne suis pas à ta disposition", raconte-t-elle encore au sujet d'Olivier Chavagnon.

Autant de griefs qui ont poussé l'ancienne sélectionneur des équipes féminines du Qatar et de l'Iran à jeter l'éponge lundi, au cours d'une réunion avec les dirigeants clermontois. Tout le monde était alors tombé d'accord pour ne pas divulguer les raisons de ce départ précipité. Mais le président Michy s'est laissé aller au cours de la conférence de presse qui a suivi celle de son ex-entraîneur.

"Elle a simplement dit : 'je m'en vais', on n'a pas réussi à lui faire changer d'avis, a-t-il d'abord confié. Elle part avec son secret." Avant de poursuivre : "C'est une femme, elles sont capables de nous faire croire un certain nombre de choses". Des propos jugés machistes qui ont déclenché la réaction et le communiqué au vitriol d'Helena Costa. Pas sûr qu'après ça, Claude Michy parvienne à attirer une autre technicienne dans son club, comme il en a fait vœu.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent