Comment Abou Diaby a retrouvé la forme avant de signer à l'OM

Football
L'HOMME DE VERRE – Blessé à 42 reprises, Abou Diaby, nouveau milieu de terrain de l'OM, a décidé de faire table rase du passé cet été en effectuant une préparation physique individualisée en compagnie d'Eduardo Santos, le physiothérapeute du Zenit. Le Brésilien pourrait bien être l'homme de tous les miracles...

42 blessures : c'est le nombre de blessures que les médias anglais se sont amusés à comptabiliser chez Abou Diaby, nouveau milieu de l'OM, au cours de sa carrière. Ainsi, ni la cheville, ni le pied, ni le genou, ni le mollet, le dos ou la tête du longiligne international français n'auront été épargnés. Pour tenter de mettre fin à cette malédiction et de repartir du bon pied avec sa nouvelle équipe, Diaby s'est pris en main et a travaillé très dur ces dernières semaines.

"Vous allez revoir le grand Abou Diaby !"

Direction la Russie et Saint-Pétersbourg afin de rencontrer l'énigmatique et non moins efficace physiothérapeute du Zenit, Eduardo Santos. Ce nom ne vous dit certainement pas grand-chose, mais le Brésilien avait permis à David Luiz, initialement absent 4 semaines, d'être de retour à la compétition seulement quatre jours plus tard afin de disputer le 1/4 de finale de Ligue des champions contre le FC Barcelone. Du 13 au 23 juillet, quelques jours avant sa signature à l'OM, Diaby a donc posé ses valises en Russie afin de repartir de zéro et de se reconstruire physiquement comme le raconte Le Parisien. Une collaboration intense basée sur un travail quotidien et des séances longues de 6 à 8h par jour !

EN SAVOIR + >> Mais que vaut Abou Diaby, le nouveau renfort de l'OM ?

Eduardo Santos, très satisfait des progrès effectués par le joueur âgé de 29 ans, s'attend justement à ce qu'il soit dorénavant épargné par les blessures après avoir effacé toutes les cicatrices mal soignées par le staff d'Arsenal. Et la méthode semble plutôt convaincante. "Quand on a des cicatrices mal soignées, le risque de contracter une nouvelle blessure musculaire est de 80 %. Désormais, il est de 10 % environ, explique-t-il. Outre un travail musculaire, j'ai donc nettoyé ces cicatrices mal soignées en utilisant la thérapie des ondes de choc. Il va très bien. Les examens médicaux passés à Marseille ont montré que ses muscles étaient propres. Je suis persuadé que vous allez revoir le grand Abou Diaby !" Le football français ne demande que ça.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter