Comment la Belgique se retrouve à la première place du classement Fifa ?

Football
FOOTBALL - Le 5 novembre prochain, la Belgique deviendra la huitième sélection à occuper la première place du classement Fifa. En déclin dans les années 2000, les Diables Rouges sont redevenus une place forte du football mondial, notamment depuis l’arrivée de Marc Wilmots sur le banc. Explications.

Les bonnes nouvelles s’enchaînent du côté de Bruxelles. Qualifiés pour l’Euro 2016 et vainqueurs d’Israël mardi (3-1), les Diables Rouges ont aussi appris dans le même temps qu’ils s’empareraient de la première place du classement Fifa le 5 novembre prochain. Une première pour le "plat pays" depuis 1993, date d’existence de ce classement. C’est surtout le signe visible d’un retour au premier plan pour une sélection qui, en 2007 sous René Vandereycken, était encore 71e à ce même classement.

Marc Wilmots le sauveur ?

Avec une seule défaite lors de ces éliminatoires et des victoires lors des matchs amicaux, comme face à la France ou l'Islande, la Belgique a accumulé des points pour remonter au classement. "L’important, ce n’est pas le chiffre de numéro 1 mais notre énorme marge de progression pendant toute cette période (quatre ans). Premier au classement Fifa, c’est pas mal sur une carte de visite mais il y a mieux", réagissait le sélectionneur Marc Wilmots à la fin du match contre Israël mardi au stade du Roi Baudoin, dans des propos relayés par le journal L’Équipe. Car si la Belgique est redevenue ambitieuse sur le plan international, l’ancien joueur des Girondins de Bordeaux y est pour beaucoup.

À LIRE AUSSI >> VIDÉO - L'énorme raté de Dries Mertens lors de Belgique-Israël

Arrivé sur le banc des Diables Rouges en 2010 (d’abord en tant qu’adjoint de Georges Leekens), Wilmots va sortir la Belgique d’une longue période de disette, où les participations aux compétitions internationales se réduisaient comme une peau de chagrin. Intronisé sélectionneur en 2012, Marc Wilmots va également bénéficier à ses côtés d’une génération dorée qui va exploser sous ses ordres. Les Hazard, De Bruyne, Witsel, Courtois... trop inexpérimentés pour permettre à la Belgique de se qualifier à l'Euro 2012, arrivent peu à peu à maturité. Le mondial 2014 au Brésil est la première pierre d’un édifice qui les voit aujourd'hui arriver en tant que favoris à l’Euro en France.

Devant l'Allemagne et l'Argentine

Cette nouvelle place de numéro 1 ne s’explique pas uniquement par les prestations intéressantes d’Eden Hazard et Kompany. A l’instar de l’Allemagne, qui a perdu en Irlande récemment, ou de l’Argentine qui n’avance pas dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2018, la Belgique a profité du passage à vide de certaines sélections. Selon les calculs de l’outil de prévision de la Fifa, qui prennent en compte les résultats d’octobre, la Belgique obtient un total de 1440 points (+53) et grimpe ainsi directement de deux rangs à la première place. La Mannschaft, avec un total de 1388 points (+13) reste deuxième tandis que l’Albiceleste chute à la troisième place avec 1383 points (-36). L’avenir s'annonce radieux chez nos chers voisins.

EN SAVOIR + >> Angleterre, Irlande du Nord, France, Albanie... Tous les pays déjà qualifiés pour l'Euro 2016

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter