Comment la Fédération argentine tente de convaincre Messi de sortir de sa retraite

Football

NEGOCIATION – Plus d’un mois après la retraite internationale de Lionel Messi, la Fédération argentine de football tente plus que jamais de le convaincre de revenir sur sa décision. Un des responsables de l'AFA s'apprête à rendre visite au père de la star du Barça. En parallèle, l’instance espère attirer Jorge Sampaoli sur le banc de l’Albiceleste.

L’opération séduction est en marche du côté de la Fédération argentine. Alors qu’il avait déjà été question d’un retour de Lionel Messi sous le maillot de l’Albiceleste en cas de nomination de Marcelo Bielsa à la tête de la sélection, le refus du poste par ce dernier a logiquement contraint l’AFA à trouver un nouveau moyen de faire changer d’avis "La Pulga", qui a pris sa retraite internationale au soir de la défaite en finale de la Copa America. Et de prendre ce dossier à bras-le-corps, tout simplement.

Une rencontre prévue la semaine prochaine en Espagne

"J'ai discuté avec le père de Leo, nous avons convenu de nous rencontrer la semaine prochaine en Espagne", a affirmé Armando Pérez, un responsable de la Fédération argentine de football, selon le quotidien sportif argentin Olé. "Le plus important est de voir si Messi participera aux matches" de qualifications pour le Mondial 2018 en Russie, a ajouté Pérez, qui a été désigné mi-juillet par la Fifa à la tête d'un comité de normalisation chargé de remettre sur les rails une Fédération argentine (AFA) dans la tourmente.

Après la Catalogne, Pérez a prévu de se rendre en Andalousie pour une autre mission de taille : rencontrer Jorge Sampaoli dans l'espoir de le convaincre de prendre en mains les Ciel et Blanc. Embauché il y a quelques semaines par Séville, le club a d'ores et déjà refusé tout départ ou partage de Sampaoli. "J'ai parlé à Sampaoli (mercredi), nous verrons. Il y a du travail. Nous devons nous rencontrer", a indiqué Perez à plusieurs radios, disant "ne pas partir vaincu."

A LIRE AUSSI >>  Argentine : Messi et ses partenaires militent pour Bielsa

En cas d'échec des négociations, l'AFA pourrait tenter de recruter l'ancien technicien du Paraguay et de River Plate Ramon Diaz ou de Boca Juniors Carlos Bianchi, avec qui Pérez a déjà prévu de "parler". Mais "mon favori, et celui de tous, est (Diego) Simeone", qui entraîne actuellement l'Atlético de Madrid, a toutefois confessé Perez. L’identité du futur sélectionneur pourrait avoir, indirectement, des répercussions positives sur la décision finale de Messi.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter