Comment Marcelo Bielsa est devenu la star de l'OM en 2014

Football

LIGUE 1 – Arrivé l'été dernier sur la Canebière avec une réputation de "fou", "El Loco" a surtout prouvé qu'il était un grand entraîneur. Leader du Championnat avec l'OM, Marcelo Bielsa a conquis tout le monde avec son style et ses méthodes parfois très particulières.

C'est un ovni dans le football actuel. Unique dans son style, sa communication, sa façon de vivre son métier d'entraîneur et la manière dont il manage son équipe, Marcelo Bielsa a en quelques mois révolutionné l'OM. D'une équipe moribonde sous l'ère José Anigo à une place de solide leader, le technicien argentin a imprimé sa marque à Marseille. Une touche Bielsa faite de coups de folie et de génie.

Attendu comme le Messie
Considéré comme le plus doué des entraîneurs par Pep Guardiola et fort de réussites notables en Argentine (deux fois champion avec les Newell's Old Boys et une fois avec Vélez Sarsfield), en sélection (champion olympique avec l'Albiceleste) ou en Espagne (finaliste de la Ligue Europa avec l'Athletic Bilbao), l'arrivée de Marcelo Bielsa a déclenché l'hystérie à Marseille.

Depuis, les espoirs des supporters n'ont pas été déçus puisque "El Loco" a mené l'OM jusqu'à la place de leader de la Ligue 1 à la trêve. Un parcours presque sans faute (41 points avec 19 victoires, 2 nuls et 4 défaites) ponctué par une jolie série de 8 succès d'affilée entre le 23 août et le 19 octobre dernier.

Un style bien à part
Entraîneur plutôt austère, Bielsa ne se concentre que sur une chose : le foot. Capable de visionner une quantité incroyable de matches, l'Argentin déteste tout ce qui brille et ne porte pas vraiment les médias dans son cœur. Toujours vêtu de son survêtement aux couleurs olympiennes, il n'accorde aucun interview en tête-à-tête et mène ses conférences de presse tête baissée.

Autre particularité du style Bielsa, c'est assis sur sa désormais célèbre glacière bleue et noire qu'il assiste aux matches de l'OM. Quitte à parfois vivre quelques péripéties.

Un caractère bien trempé
Bielsa est quelqu'un d'exigeant. De très exigeant même. Capable de faire répéter une séquence de jeu des centaines de fois à ses joueurs, "El Loco" ne laisse que peu de place aux approximations. Il les supporte d'ailleurs très mal chez les autres. S'estimant floué par les moyens financiers déployés par l'OM lors du mercato estival, il n'a pas hésité à le faire savoir à son président Vincent Labrune.

De même, lorsqu'un joueur ne lui apporte pas pleine satisfaction, il s'en passe : Dimitri Payet, très bon jusque-là mais écarté lors de la dernière journée de Championnat, ou Matheus Doria, annoncé comme un crack mais visiblement pas encore au point et donc pas utilisé, en on fait les frais. Histoire qu'ils retiennent la leçon.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter