Comment Zlatan Ibrahimovic a remporté son bras de fer avec Nike

Comment Zlatan Ibrahimovic a remporté son bras de fer avec Nike

DirectLCI
BUSINESS - L'attaquant suédois joue de nouveau avec des chaussures de la marque à la virgule. Le fruit de longues et âpres négociations.

On ne l'appellera plus le grand brun avec des chaussures noires. Après toute une saison passée à porter des crampons recouverts d'encre noire afin de rendre invisible toute trace d'un éventuel sponsor, Zlatan Ibrahimovic a exhibé dimanche soir les nouvelles Hypervenom de Nike, inscrivant au passage un doublé qui a permis à la Suède de battre (3-1) le Monténégro . La fin d'une saga qui a agité durant de longs mois le petit monde du marketing sportif.

Retour au 9 novembre 2014 : l'attaquant revient à la compétition après trois mois de blessure et, pour la première fois depuis huit ans, ne porte plus de chaussures de la marque à la virgule. Face à la multiplication des questions, son agent, Mino Raiola, livre l'explication deux semaines plus tard : "C’est terminé avec Nike. La relation n’était pas idéale. Ce n’était pas très familial. C'était devenu trop dure. Quand tu considères que tu n’as pas besoin de quelqu’un, c’est une fois que tu le perds que tu te rends compte qu’il fallait le garder. Ce n’est pas un problème pour nous. Sans Nike, Ibra est toujours heureux. Alors que la réciproque n'est sans doute pas vraie."

Une "relation" familiale ? Le quotidien suédois Aftonbladet révèle la semaine suivante de quoi il est question. La star exige un contrat de quatre ans à 2,5 millions d'euros par saison, alors que son équipementier ne lui propose "que" 2 millions, et surtout un bail moins long, en raison de son grand âge (33 ans). Sur ce, Zlatan se met à s'entraîner et jouer ses matches avec des Adidas F50 adiZero, portant même des baskets de la marque dans le civil...

Mino Raiola sait (aussi) se faire discret

"Dans l'absolu, il est intéressant pour nous, concède alors, entre deux démentis, le directeur marketing de la branche sport de l'entreprise allemande, John Adamson. Zlatan Ibrahimovic est un joueur de renommée mondiale et l'un des meilleurs, sinon le meilleur, de l'histoire en Suède. Nous avons un passé commun." Comprendre : Adidas est l'équipementier officiel de la sélection suédoise. Dans le même temps, il se dit aussi que Puma est très intéressé.

La fin de saison suit ensuite son cours sans qu'Ibrahimovic ne change de crampons. Selon les médias suédois, Mino Raiola et Nike ont en fait négocié discrètement, sans aucune interruption, pendant près d'un an. Le truculent agent a la réputation d'être très doué dans cet exercice, un talent d'ailleurs démontré par le contrat somptuaire qu'il a obtenu pour Blaise Matuidi (de 2 à 12 millions d'euros par an), joueur qu'il a arraché des mains du puissant Jean-Pierre Bernès. Et devinez quoi ? Zlatan a finalement signé un nouveau contrat avec Nike. D'une durée de quatre ans, à 2,5 millions d’euros par saison, soit son souhait initial. Alors, c'est qui le plus fort ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter