Conduite en état d'ivresse : Hugo Lloris écope d’une suspension de permis de 20 mois et d’une amende de 50.000 livres

DirectLCI
EXTRA-SPORTIF – Le gardien et capitaine de l’équipe de France et des Spurs de Tottenham, arrêté en état d'ivresse au volant de sa voiture à Londres, a été jugé ce mercredi matin par le tribunal de Westminster. Il risquait jusqu’à six mois de prison.

Il risquait jusqu’à six mois de prison. Mais Hugo Lloris a échappé au pire ce mercredi, en étant condamné à une suspension de permis de 20 mois et 50.000 livres d'amende (56.000 euros environ). Il faut dire que le gardien de l’équipe de France et de Tottenham, arrêté en état d'ivresse au volant de sa voiture à Londres, n’était pas en état de récidive. Et qu’il avait vite fait amende honorable.


Pour mémoire, Hugo Lloris avait été interpellé au volant de sa Porsche gris foncé à l'issue d'un contrôle de routine à Gloucester Place, dans le centre de la capitale britannique, aux premières heures de la journée du vendredi 24 août. Son taux d'alcoolémie par litre d'air expiré était alors de 80 microgrammes, soit plus de deux fois la limite légale au Royaume-Uni, de 35 microgrammes par litre.

Comme chaque homme, j’ai ma vie privée. J’ai fait une erreur, il faut l’assumer.Hugo Lloris

Après avoir présenté des excuses publiques via un communiqué, le capitaine des champions du monde s’était de nouveau exprimé à ce sujet mardi soir, sur les ondes de RMC : "Comme chaque homme, j’ai ma vie privée. J’ai fait une erreur, il faut l’assumer. Il faut rester concentré sur le plus important à mes yeux, le rectangle vert. J’ai le soutien de ma famille, de mes amis, de ma famille." Et du sélectionneur, aurait-il pu ajouter. Puisque Didier Deschamps a, pour sa part, déclaré : "Ça ne change en rien ce que je pense de lui et le Hugo Lloris qu'il est et qu'il a toujours été."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter