Places européennes, promus et relégués : quelle fin pour la saison de Ligue 1 ?

Places européennes, promus et relégués : quelle fin pour la saison de Ligue 1 ?
Football

SCÉNARIOS - Le Premier ministre Édouard Philippe a affirmé mardi que les saisons de Ligue 1, Ligue 2 et National ne reprendront pas. Un "scénario du pire" pour le football français qui pose la question de la répartition des places européennes, des montées et des relégations.

Le football français va rester au vestiaire au moins jusqu'en août. Mardi 28 avril, devant une Assemblée nationale clairsemée, où il a présenté les grands principes qui régiront le plan de déconfinement, le Premier ministre Édouard Philippe a éteint les espoirs d'un été passé autour du ballon rond. "La saison 2019-2020 de sports professionnels, notamment celle de football, ne pourra pas reprendre", a-t-il acté. S'en remettant à cette annonce, la Fédération française de football (FFF) a confirmé par la voix de son président Noël Le Graët "l'arrêt définitif" des championnats, en Ligue 1, Ligue 2, National et D1 féminine. 

"On a informé le Comex (comité exécutif, ndlr), ce qu'il savait déjà, que la Ligue 1 et la Ligue 2 ne démarraient pas, que le National ne démarrait pas non plus ni la D1 féminine. Ces quatre compétitions sont définitivement arrêtées pour la saison 2019-2020", a ainsi indiqué le soir même le patron de la FFF au Télégramme, dans l'attente de la décision finale de la Ligue de football professionnel (LFP) courant mai. Il a par ailleurs écarté l'idée d'une reprise de la saison à l'automne, "impossible" en raison des impératifs fixés par l'UEFA, ou d'une saison blanche, poussée par le président de l'OL Jean-Michel Aulas. 

Il devrait y avoir deux montées et deux descentes- Noël LE GRAËT, président de la FFF

En faveur de l'application des règlements, l'ancien président de l'En Avant Guingamp a dessiné une ébauche des classements finaux. Il a ainsi confirmé qu'il y aurait des descentes et des montées. "Il devrait donc y avoir deux montées de National en D2, la D2 devrait avoir deux descentes et deux montées et donc deux descentes de Ligue 1 car je ne vois pas comment on pourrait faire des barrages", a-t-il expliqué. 

En l'état actuel, Lorient et Lens seraient promus en Ligue 1 et Amiens et Toulouse relégués en Ligue 2. Le Mans et Orléans descendraient en National tandis que Pau et Dunkerque feraient le chemin inverse. 

En vidéo

Football : le message de soutien des Bleus aux soignants

Pour définir les places européennes, le classement devrait être gelé à la dernière journée à laquelle ont participé tous les clubs. "C'est la dernière journée (la 27e, ndlr) qui comptera pour les équipes européennes, sauf si la Coupe de France, qui est prioritaire, peut se jouer, et si Saint-Étienne l'emporte (face au PSG)", a précisé le président de la 3F, qui espère toujours la jouer en août avant la nouvelle saison. 

Si cette option - la plus crédible - est retenue, le PSG et l'Olympique de Marseille seraient directement qualifiés pour la phase de poules de la Ligue des champions, Rennes participerait au tour préliminaire de la C1. Lille et Lyon, pourtant 7e au moment de l'interruption du championnat à la 28e journée mais qui grappillerait deux places avec un match en moins, obtiendraient leur billet pour la Ligue Europa. Sixième au classement, Montpellier devrait en passer par les tours préliminaires de la C3. 

L'OL pas européen la saison prochaine ?

Deux autres hypothèses sont toutefois à l'étude pour clore le championnat. Dans le premier cas, le classement final de Ligue 1 serait défini par un indice de performance obtenu par la division du nombre de points et du nombre de matches joués. Un calcul sans incidence sur les quatre premières positions, avec dans l'ordre Paris, Marseille, Rennes et Lille. En revanche, Reims et Nice en ressortiraient comme les grands gagnants. Ils récupéreraient les places de l'OL et du MHSC en Ligue Europa. 

Dans le second cas, le classement serait stoppé à l'issue des rencontres de la phase aller. Là encore, cela ne changerait rien pour le quatuor de tête. Mais, cette fois, c'est Reims et Nantes qui accompagneraient le LOSC en C3. De plus, Nîmes (et non plus Amiens) serait relégué avec Toulouse à l'échelon inférieur. 

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

La progression du Covid-19 dans le mondeCoronavirus : en France, l'épidémie est-elle en train de se terminer ?

Un scénario que la Ligue de football professionnel (LFP) figera probablement lors de son Assemblée générale prévue à la mi-mai. D'autres interrogations devront aussi être levées : le PSG sera-t-il sacré ou le titre ne sera pas décerné, comme aux Pays-Bas ? La saison 2020-2021 débutera-t-elle en août ? "Il y aura sûrement des discussions à la Ligue puis un Comex de la Fédé. C'est la Fédération qui décide en dernier ressort", a rappelé Noël Le Graët. Avec, selon le dénouement choisi, des gagnants et des perdants.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent