Deux suspicions de Covid au PSG : la virée à Ibiza qui fait tousser

Angel Di Maria et Leandro Paredes sont suspectés d'avoir contracté le coronavirus.
Football

CORONAVIRUS - Partis se ressourcer à Ibiza, Angel Di Maria et Leandro Paredes pourraient avoir été infectés par le virus. D'autres joueurs les ont croisés sur l'île des Baléares, sans respecter les gestes barrières, faisant craindre l'apparition d'un "cluster" au PSG.

Ils ont relâché trop vite leur vigilance. Une semaine après être sorti de la "bulle" de Lisbonne, sans connaître de cas positifs, le PSG est rattrapé par le coronavirus. Lundi 31 août, le club de la capitale a révélé que deux de ses joueurs étaient "suspectés d'infection au Covid-19". "Leur état de santé est tout à fait rassurant", a précisé sur Twitter le finaliste malheureux de la Ligue des champions. "Ils sont d'ores et déjà soumis au protocole sanitaire adapté." Selon L'Équipe et Le Parisien, il s'agirait d'Angel Di Maria et Leandro Paredes. En vacances à Ibiza, ils sont rentrés à Paris et ont été placés en quatorzaine. 

Profitant du report - contesté - de Lens-PSG, destiné à faire souffler les Parisiens après le "Final 8", les deux Argentins s'étaient envolés en famille, direction l'île des Baléares, pour quelques jours de détente. Une petite virée au soleil à laquelle se sont joints certains de leurs coéquipiers, venus eux aussi "couper" avant la rentrée le jeudi 3 septembre. Là-bas, alors même que la région d'Ibiza, où le virus circule activement, a interdit les rassemblements de 10 personnes, ils ont passé le plus clair de leur temps avec Mauro Icardi, Ander Herrera, Keylor Navas, Marco Verratti, et, dans une moindre mesure, Neymar et Marquinhos.

Cette virée à Ibiza a causé des remous en interne. L'état-major du club - Leonardo en tête - n'a pas apprécié ce regroupement massif, rapporte L'Équipe. Avant même que Di Maria et Paredes ne présentent les premiers symptômes de la maladie, les clichés, postés par les joueurs et leurs compagnes sur les réseaux sociaux, avaient alerté plusieurs membres du club. La direction du PSG n'avait alors eu de cesse de leur rappeler de respecter les gestes barrières. Le Parisien ajoute que les suspicions ont provoqué "colère et agitation dans les arcanes du club" parisien. Pour se faire une idée plus précise de la situation, le staff ne devrait pas attendre la reprise fixée à jeudi après-midi pour tester l'ensemble du groupe. 

Lire aussi

Vers un nouveau report de Lens-PSG ?

Car, sans préjuger du résultat des tests, le PSG s'attend au pire. Les deux Argentins, "suspectés d'infection", ont été en contact avec tous les Hispanophones présents à Ibiza, dont Mauro Icardi qui, d'après L'Équipe, est "sans doute" contaminé. Du fait de cette promiscuité, accrue par l'absence de gestes barrières entre les joueurs, il n'est pas à écarter que d'autres Parisiens aient contracté le virus. La suspicion pourrait s'étendre à une bonne partie de l'effectif, ce qui viendrait encore noircir le tableau.

En effet, dans les prochaines heures, le club parisien pourrait se retrouver avec trois à six cas à gérer. Cela pourrait avoir des conséquences sur son début de saison. Selon le protocole de la Ligue de football professionnel (LFP), le virus est considéré comme "circulant", dès le moment où une équipe a "plus de trois joueurs (donc à partir de quatre) ou encadrants isolés sur huit jours glissants". Cette limite avait été franchie par l'OM, ce qui avait poussé la Commission Covid de la LFP à reporter le match d'ouverture de la saison entre Marseille et Saint-Étienne. Déjà décalé au 10 septembre, le rencontre du PSG à Lens pourrait être de nouveau repoussée. Une menace qui pèserait aussi sur le Classico trois jours plus tard.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face au rebond de l'épidémie

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

Le calendrier du PSG, déjà titanesque avec trois matches en six jours pour lancer la saison, tournerait au casse-tête indicible. À moins que, d'ici là, le protocole de la Ligue 1 n'évolue pour se rapprocher de celui mis en place par l'UEFA pendant l'été. Il consisterait à isoler les joueurs testés positifs, tout en permettant au reste de l'effectif, s'il est en nombre suffisant, de pouvoir s'entraîner en semaine et jouer le week-end.

Des discussions ont été entamées en ce sens avec les pouvoirs publics et la Fédération française de football (FFF). "Ce protocole met à risque l'exécution de notre calendrier pour la saison 2020-21 qui a un calendrier très chargé avec l'Euro 2021", déclarait fin août sur BFM Business le directeur général exécutif de la LFP Didier Quillot. Le PSG pourrait alors débuter sa saison. Reste à savoir avec quels joueurs. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent