Reprise des compétitions : les ligues pros taclent l'amendement déposé par des sénateurs

Reprise des compétitions : les ligues pros taclent l'amendement déposé par des sénateurs
Football

COMPÉTITION - Cinq sénateurs, dont quatre élus du Rhône et de l'Isère, ont déposé lundi un amendement aux dispositions d'urgence face à l'épidémie de Covid-19, afin de permettre la reprise des compétitions professionnelles, football en tête. Dans la foulée, les ligues professionnelles s'y sont opposées.

Le 30 avril dernier, la Ligue de football professionnel (LFP) actait la fin de la saison 2019-2020 du championnat de France de Ligue 1, sacrant le PSG et scellant le sort d'Amiens et de Toulouse, relégués en Ligue 2. Près d'un mois plus tard, le football européen a de son côté petit à petit repris ses droits, le championnat allemand ayant déjà disputé deux journées à huis clos et les ligues espagnoles, italiennes et anglaises envisageant un retour à la compétition au mois de juin.

Face à cette reprise progressive aux quatre coins de l'Europe, cinq sénateurs et sénatrices LR ont déposé lundi un amendement au nouveau projet de loi d'urgence contenant des dispositions diverses face à la crise du Covid-19, dans le but de permettre la reprise de la saison 2019-2020 des sports professionnels. Parmi ces sénateurs, quatre sont des élus de la région lyonnaise soutenant le président de l'Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas, qui fait le forcing depuis plusieurs semaines pour reprendre la compétition.

Lire aussi

"Les Fédérations sportives délégataires et les Ligues professionnelles peuvent décider de reprendre les compétitions professionnelles afin d'achever la saison 2019-2020, si la situation sanitaire le permet et après avis du comité de scientifiques prévu à l'article L. 3131-19 du code de la santé publique, écrivent-ils dans cet amendement n° 242. (...) Au regard de l’évolution de la crise sanitaire et de l’évolution des informations disponibles, cette décision devrait pouvoir être remise en question par les fédérations et ligues qui le souhaitent, tout en reposant leur décision sur l’avis et les recommandations du comité de scientifiques COVID 19", peut-on lire dans l'amendement déposé.

Pour autant, les chances de voir cette proposition aboutir sont très minces, comme l'explique L'Equipe, le gouvernement lui-même ayant annoncé la fin des saisons de sports professionnels et le texte devant passer devant l'Assemblée nationale s'il était adopté par le Sénat.

Cet amendement serait source d’une confusion qui déstabiliserait encore davantage les instances sportives.- L'ANLSP dans un communiqué.

Dans la foulée, l'Association nationale des ligues de sport professionnel (ANLSP), qui regroupe notamment les ligues professionnelles de football (LFP) et de rugby (LNR), a réagi à cet amendement dans un communiqué : "Les ligues professionnelles ont pris connaissance de la proposition d'amendement des sénateurs M. Savin et C. Kern au projet de loi dispositions urgentes face à l'épidémie de Covid-19, qui vise à permettre aux fédérations délégataires et aux ligues professionnelles d'autoriser la reprise des saisons sportives 2019-2020 sous réserve d'un avis positif du comité scientifique."

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

L'ANLSP s'oppose à la proposition des sénateurs, rappelant que "les décisions d'arrêter les saisons sportives 2019-2020 ont été prises en responsabilité, consécutivement aux décisions de l'Etat et dans une logique de préservation des intérêts collectifs en jeu." "A l’heure où le sport français fait face à des circonstances exceptionnelles, cet amendement serait source d’une confusion qui déstabiliserait encore davantage les instances sportives. Nous pensons qu’il importe au contraire d’unir nos forces pour préparer dans les meilleures conditions possibles la reprise de la saison 2020-2021 et accompagner durablement les clubs dans la gestion d’une crise inédite", peut-on lire dans le communiqué de l'association.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent