Coronavirus : vers un huis-clos voire un report du match PSG-Dortmund

Coronavirus : vers un huis-clos voire un report du match PSG-Dortmund
Football

LIGUE DES CHAMPIONS - Si le club parisien confirme à ce stade la tenue du match de mercredi 11 mars dans des conditions normales, la propagation du coronavirus pourrait obliger les autorités à demander à ce que la rencontre se joue sans spectateur.

Le match retour se jouera-t-il ce mercredi soir ? Alors que le Paris Saint-Germain accueille à domicile le Borussia Dortmund pour le huitième de finale retour de la Ligue des Champions, la propagation de l'épidémie de coronavirus sur le territoire français pourrait avoir des conséquences directes sur la tenue du match. 

Selon le quotidien L'Équipe, le match pourrait se jouer à huis-clos, une hypothèse qu'envisagerait le ministère des Sports. L'autre scénario envisagé est tout simplement celui du report du match à une date ultérieure. Reste que selon le site de la billetterie du PSG, le match "est maintenu au mercredi 11 mars 2020 et doit se dérouler dans des conditions normales". 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Lire aussi

Interdiction des rassemblements de plus de 1.000 personnes sur le territoire français

Le club ajoute que "les rencontres de football en stade ouvert ne sont pas concernées par les interdictions de rassemblements formulées par le ministère de la Santé" tout en précisant que le Parc des Princes est prêt à accueillir les supporters "dans des conditions de sécurités sanitaires maximales". La décision définitive sur les conditions dans lesquelles se jouera le match est attendue ce lundi. 

Voir aussi

Pour tenter de freiner la propagation du coronavirus et alors que 1.126 cas ont été recensés en France dimanche 9 mars, le gouvernement a annoncé l'interdiction de tous les rassemblements de plus de 1.000 personnes sur l'ensemble du territoire. "A l'échelle nationale, tous les rassemblements de plus de 1.000 personnes sont désormais interdits", a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran, à l'issue d'un conseil de Défense à l'Elysée, le troisième depuis l'apparition du virus en décembre. Seuls les rassemblements de plus de 5.000 personnes avaient jusqu'ici été interdits, ce qui avait déjà entraîné de nombreuses annulations de salon (Mipim de Cannes ou encore le Salon du livre à Paris), concerts, spectacles et représentations sportives comme le Semi Marathon de Paris. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent