Coup de pied d'Evra à un supporter : "This game is over", le Vélodrome ne pardonne pas au joueur

DirectLCI
FANS EN COLÈRE - Comme attendu, les supporters de l'OM n'ont pas digéré le comportement de Patrice Evra à l'encontre d'un supporter jeudi soir. Des banderoles hostiles au défenseur latéral, mis à pied par la direction du club, ont été déployées dans le Vélodrome avant le coup d'envoi du match contre Caen ce dimanche après-midi.

Le Vélodrome ne pardonne pas à Patrice Evra. Mis à pied par sa direction après son coup de pied assené à un supporter de l'Olympique de Marseille à Guimaraes jeudi en Ligue Europa, l'ancien capitaine des Bleus n'a pas foulé la pelouse face à Caen ce dimanche après-midi. 


Pourtant, s'il avait beau ne pas être là, "Tonton Pat" est bel et bien au centre de l'attention. Dès l'échauffement, des banderoles à son encontre ont été déployées par les groupes de supporters de l'OM. Cela a continué tout au long de la rencontre jusqu'au coup de sifflet final.

"THE GAME IS OVER", pouvait-on notamment lire dans le virage Nord du Vélodrome. Une référence claire aux déclarations d'amour de Patrice Evra pour le football ("I LOVE THIS GAME", ndlr) sur les réseaux sociaux. Cela s'est poursuivi avec un autre message toujours en direction du latéral : "Tu t'es cru au-dessus de l'institution OM et de ses supporters. Nous ne te voulons plus sous nos couleurs. Evra, casse-toi !" Amers envers la direction phocéenne, et ses communiqués jugés "trop frileux", les Fanatics - le groupe de fans impliqués dans l'incident à Guimaeres - ont également interpellé le président Jacques-Henri Eyraud : "Amour du maillot, respect des supporters, professionnalisme, c'est trop demander ?" 

Dans la foulée, des chants anti-Evra ont été entonnés par les supporters, échaudés par une réunion tenue plus tôt dans la journée. Dans la matinée, un échange était organisé entre les dirigeants des Fanatics et le responsable de la sécurité de l'OM. Selon plusieurs sources, elle s'est déroulée dans une ambiance tendue. Qui s'est propagée jusqu'au Vélodrome.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter