Coup de tête contre Thiago Motta : Brandao fait ses excuses... éphémères

Coup de tête contre Thiago Motta : Brandao fait ses excuses... éphémères

FOOTBALL - Brandao a-t-il recouvré la raison ? On y a cru. Lundi, l'attaquant brésilien qui, d'un coup de tête, a fracturé le nez du Parisien Thiago Motta samedi, a "demandé pardon" sur Facebook et Twitter... avant de faire disparaître le message.

Faute avouée, à moitié pardonnée. Enfin pas vraiment. Auteur d'un coup de tête sur le Parisien Thiago Motta samedi dans les couloirs du Parc des Princes (2-0), le Bastiais Brandao a finalement fait son mea culpa "digital" lundi, via ses comptes Twitter et Facebook .  

"Je tiens à demander pardon à mon collègue Thiago Motta et à mes équipiers pour ce faux pas, je regrette mon attitude et je compte sur la compréhension de tous mes amis et fans", avait posté le Brésilien en portugais (Thiago Motta est italiano-brésilien). Cette communication comme une première étape vers un semblant de rédemption en vue de l'inévitable saisie du dossier par la commission de
discipline de la LFP de jeudi.  

En attendant la procédure de la LFP

Sauf qu'une heure plus tard... le message avait disparu et sur le compte Twitter du joueur et sur sa page Facebook. Sans doute en raison d'une subtilité juridique en vue d'une procédure de licenciement de la part du club corse. Celui-ci a néanmoins annoncé qu'il laissait la LFP prononcer la sanction sportive.

Quoi qu’il en soit, il paraît peu probable que le Brésilien, dont la réputation n'est plus à faire, échappe à une sanction exemplaire. Les textes prévoient, en effet, entre un et deux ans de suspension pour un coup de sang qui a valu à Thiago Motta, dont les joueurs corses ont dit qu'il avait passé son temps à insulter les joueurs sur le terrain , une fracture du nez. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a essayé de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : 600.000 personnes vaccinées en 24h en France, un nouveau record

"Vous lui avez volé sa vie" : la famille d'Arthur Noyer interpelle Nordahl Lelandais

Procès de Nordahl Lelandais : "Si j’avais accepté sa demande, peut être qu’on aurait évité un drame"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.