Coup de tête de Brandao : et maintenant, une enquête judiciaire ouverte

Football

AFFAIRE - Mise entre parenthèses dans le secteur sportif, le joueur étant mis de côté par son club, l'affaire Brandao se lance dans le domaine judiciaire : le parquet de Paris a ouvert une enquête contre le joueur, annonce l'AFP. Celui-ci risque le procès.

Pas encore terminée dans le domaine sportif, l'affaire Brandao prend également une tournure judiciaire. Coupable d'un coup de tête sur le Parisien Thiago Motta , samedi, à l'issue de match de Ligue 1 PSG-Bastia (2-0), le Brésilien Brandao fait l'objet d'une enquête préliminaire ouverte ce mardi par le parquet de Paris, annonce l'AFP, citant une source judiciaire. Celle-ci a été ouverte pour ''violence volontaire aggravée par la préméditation et par le fait qu'elle a été commise dans une enceinte sportive'', selon la même source.

Un procès pénal possible

Un peu plus tôt dans la journée, Europe 1 révélait que Motta, la victime de ce geste (nez fracturé), avait été entendu dans la journée par la police judiciaire parisienne, saisie de l'enquête. Si le club parisien a annoncé qu'il n'allait pas porter plainte contre l'ancien Marseillais, la justice a très tôt pris en main l'affaire. L'ouverture d'une enquête judiciaire offre la possibilité d'un procès pénal contre l'attaquant corse.

Toujours interdit d'entraînement par son club du SC Bastia, Brandao a présenté ses excuses, lundi soir, sur son compte facebook, demandant 'pardon à Thiago Motta et à [ses] coéquipiers' et regrettant son 'attitude'. Avant de les retirer, une heure plus tard. Les dirigeants bastiais ont condamné 'sans aucune ambiguïté' le geste de Brandao , sans le sanctionner pour l'instant, ''dans l'attente d'éléments complémentaires''.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter