Coupe de France : l'exploit de Sarreguemines face à Reims, Nantes a été bien chanceux...

Football

FOOTBALL - Avec quatre matches reportés lors de ce 32e de finale, dont trois samedi, les exploits ont été peu nombreux à l'exception de Sarreguemines, club de CFA2 qui a sorti Reims (L2). Ça passe en revanche pour Nantes, Guingamp et Dijon.

Le rêve est fini : l'AS Excelsior Saint-Joseph, équipe réunionnaise de sixième division et dernier représentant d'Outre-mer, a été éliminé samedi 4 à 1 à Lille (L1), au cours de 32e de finale de Coupe France. Dans un match dont le coup d’envoi a été donné par Dimitri Payet, qui a joué dans les deux clubs, les Réunionnais de DH n'ont pas été ridicules puisque deux des quatre buts lillois ont été marqués dans les dernières minutes. Mais la trentaine de degrés d'écart entre leur île et le nord de la métropole, conjuguée à une attention médiatique inédite pour eux, ont été trop lourds à porter. 

Trois divisions d'écart entre Reims (L2) et Sarreguemines (CFA2)

Lors de ces 32e de finale de Coupe de France, l’exploit est venu de Sarreguemines, club de CFA2 (cinquième division), qui a éliminé Reims (2-1). Un autre exploit est à mettre à l’actif d’un club de l'est puisque Strasbourg (L2) a réussi une belle remontée face à Epinal après avoir été mené 2-0, durant 54 minutes avant de s’imposer 4-2 après prolongation.

Sur le terrain de Blois, Nantes a dû lutter pour obtenir sa qualification. Dans une première période, qu’ils ont largement dominée, les hommes de Sergio Conceiçao se sont fait peur en concédant un but juste avant le repos, consécutif à une sortie hasardeuse de Maxime Dupé. En début de seconde, Stepinski a ensuite profité d’une erreur de la défense adverse pour inscrire un but gag. Son deuxième de la soirée.  

Quatre matches reportés à cause du froid

Des frissons, Guingamp n'en a eu qu'en toute fin de rencontre. Face au Havre, les Bretons ont globalement maîtrisé et marqué par l'intermédiaire de Diallo et Briand en première période. Seul un but de Dembélé (90e+1), après une perte de balle de Marçal a permis aux Normands de réduire le score. Bien trop tard.

Comme d'habitude à cette période de l'année, la vague de froid a contraint au report de matches, quatre cette fois. Sainte Geneviève (CFA 2)-Caen (L1), prévu samedi après-midi, a été reprogrammé pour cause de terrain gelé à dimanche à 14h15. Même sort pour les rencontres Lunéville FC (CFA2)-Chambly FC (National) et Prix-lès-Mézières (CFA2)-Entente Feignies Aulnoye FC (CFA2), reportées à une date ultérieure.

Au total, quatre matches des 32e de finale ont été  déprogrammés pour cause de terrains impraticables ou rendus dangereux par le climat hivernal. Vendredi, déjà, Fleury 91 FC (CFA)-Brest (L2) avait déjà été décalé à plus tard dès la mi-journée.

Avant PSG - Bastia, tous les résultats des 32e de finale de Coupe de France

Vendredi

US Avranches (NAT) - Laval (L2) : 3-1

Les Herbiers (NAT) - Gazélec Ajaccio (L2) : 4-3

Monaco (L1) - AC Ajaccio (L2) : 2-1

Samedi

Lille (L1) - AS Excelsior Saint-Joseph (DH/La Réunion) : 4-1

Sarreguemines (CFA 2) - Reims (L2) : 2-1

Le Poiré-sur-Vie (DH) - Viry-Châtillon (CFA) : 3-1

Blagnac FC (DH) - Niort (L2) : 0-1

Bergerac Périgord FC (CFA) - Toulouse Rodéo FC (CFA 2) : 2-2 a.p., Bergerac qualifié 3 t.a.b à 2 

Hauts Lyonnais (DH) - CA Bastia (NAT) : 0-0 a.p., CA Bastia qualifié 4 t.a.b à 3

Strasbourg (L2) - Epinal (NAT) : 4-2 a.p.

US Quevilly Rouen Métropole (NAT) - Jeanne d'Arc Drancy (CFA) : 3-2

Guingamp (L1) - Le Havre (L2) : 2-1

Blois Foot 41 (CFA 2) - Nantes (L1) : 2-1

Grenoble Foot 38 (CFA) - Etoile Fréjus Saint-Raphaël FC (CFA) : 1-2

Besançon FC (CFA 2) - Nancy (L1) : 0-3 

Louhans-Cuiseaux FC (CFA 2) - Dijon (L1) : 0-2

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter