PSG : Neymar, Thiago Silva et Kurzawa feront le voyage à Pontivy (mais pas Cavani, Verratti, ni Di Maria)

Football

Toute L'info sur

Neymar la superstar du PSG

FOOTBALL – Dimanche soir (20h45) à Lorient, le PSG affronte Pontivy, modeste équipe de National 3 (5e division), pour le compte des 32es de finale de la Coupe de France. L’entraîneur parisien, Thomas Tuchel, fait le point sur l’état des troupes en vue de cette reprise.

"Je ne connais pas trop Pontivy. Pour être sincère, je n’ai pas encore étudié l’équipe", a rigolé le gardien Gianluigi Buffon au micro d’Eurosport. Pour les stars du PSG version Qatar, qui marche cette saison sur la Ligue 1, un déplacement pour affronter le GSI Pontivy, en 32es de finale de Coupe de France, a quelque chose d’exotique, surtout deux petits jours après la reprise de l’entraînement, consécutive à leurs vacances de Noël. Un programme qui n’a rien d’un cadeau, alors que la dinde aux marrons pèse encore sur les organismes, quand les amateurs bretons se sont, eux, préparé à disputer le match de leur vie. Sur quel groupe, du reste, peut s’appuyer, l'entraîneur parisien Thomas Tuchel ?

"En ce moment, Jesé s'est un peu blessé hier (vendredi) pendant l'entraînement. Colin Dagba et Bernède ne seront pas avec l'équipe demain (dimanche) mais tous les autres sont disponibles et prêts, je pense", a embrayé le coach allemand ce samedi, en conférence de presse au Camp des Loges, dans une pirouette pour dire que les absents ne sont pas ceux qu’on croit. Relancé ensuite sur les Sud-Américains n’étant pas rentrés de vacances, le technicien s’est fait plus précis. 

Voir aussi

"Ça ne se passe pas comme ça, j'ai entendu beaucoup de choses sur les Sud-Américains qui vont revenir le 7 mais ce n'est pas ça, ce n'est pas un groupe de Sud-Américains, ce sont des joueurs. Il y a Edi (Cavani), c'est une négociation avec moi et j’ai décidé avec lui qu'il reviendra le 7. Marquinhos aussi, c'est nécessaire car on l'a utilisé beaucoup de fois, avec beaucoup de matchs et de minutes pour nous et avec le Brésil. Pour Di Maria et Verratti, c'est un peu différent car ce sont des choses familiales et privées, Ils reviennent le 7 aussi. Voilà, ce sont les quatre joueurs." Les quatre absents de marque.

Et les présents ? "Pour Thiago Silva, c'était normalement possible qu'il revienne le 7 mais j'ai parlé avec lui, c'est mon capitaine, et c'était nécessaire qu'il soit ici le 4. La différence, c'est qu'il n'a pas joué avec le Brésil durant cette demi-saison et il a eu beaucoup de jours libres, une semaine, durant la trêve, donc ce n'était pas un problème de revenir le 4. Idem pour Dani Alves qui était blessé. Pour Neymar aussi, il est parti en vacances avant les autres, donc c'était une décision entre nous qu'il revienne le 4. Tout le monde est là, je suis très heureux et content de ça parce que ça montre l'état d'esprit de l'équipe. C'est nécessaire et je suis très fier que ce soit comme ça."

Voir aussi

Outre son capitaine et son attaquant star brésiliens, l’entraîneur a aussi évoqué l’épineux cas Kurzawa, son arrière gauche international français, qu’on n’a pas vu sur un terrain en match officiel cette saison en raison d'une hernie discale. "Je pense qu'il est prêt maintenant, il a fait beaucoup d'entraînements avec nous. Il était sur le banc contre Orléans (le 18 décembre en Coupe de la Ligue, ndlr), mais le match et les surfaces étaient très compliqués, ce n'était pas le moment pour essayer des choses, malheureusement pour lui. Mais c'est possible qu'il joue demain (dimanche)", a annoncé le coach ce samedi.

Kurzawa peut donc jouer, tandis que Neymar et Thiago Silva "veulent jouer", toujours dixit Tuchel, ajoutant : "S’ils sont là, c’est normal qu’ils puissent jouer." En clair : tous ceux qui se sont entraînés normalement ce samedi sont susceptibles de prendre part à l'entrée en lice en Coupe de France. Dans le détail, il s’agit d’Areola, Buffon, Cibois, Dani Alves, Meunier, Kehrer, Thiago Silva, Kimpembe, Rimane, Nsoki, Bernat, Kurzawa, Bernède, Nkunku, Draxler, Rabiot, Diaby, Neymar, Choupo-Moting, Weah et Mbappé, soit 21 joueurs. Du très beau monde. Ce dont Pontivy ne se plaindra pas.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter