Coupe de France : sans Cavani et Lavezzi, quel PSG à Montpellier ?

Coupe de France : sans Cavani et Lavezzi, quel PSG à Montpellier ?

FOOTBALL - Après une fin d'année décevante et une trêve agitée par les retours tardifs d'Edinson Cavani et Ezequiel Lavezzi, sanctionnés par Laurent Blanc, le PSG attaque 2015 par un périlleux 32e de finale à Montpellier. État des lieux d'une équipe parisienne très diminuée.

La rentrée des classes n'est pas désagréablement angoissante que pour les écoliers. Les joueurs du PSG attaquent en effet eux aussi 2015 ce lundi (20h45) dans un contexte morose, après une fin d'année au ralenti et les sanctions infligées à Edinson Cavani et Ezequiel Lavezzi pour avoir séché le stage de reprise à Marrakech. Surtout que le club de la capitale doit, pour son entrée en lice en Coupe de France, se coltiner un déplacement à Montpellier, camarade de classe en Ligue 1, délocalisé, pour cause de travaux à la Mosson, sur la pelouse de l'Altrad Stadium, massacrée samedi par les rugbymen héraultais et toulonnais. Où en sont les Parisiens à l'heure d'aborder ce périlleux virage ?

L'état d'esprit
La conférence de presse de veille de match, dimanche, avait donné le ton. Il y a rarement été question de la rencontre en elle-même. Après avoir annoncé la mise à l'écart des retardataires sud-américains, l'entraîneur Laurent Blanc a ainsi insisté sur ce qui reste de l'ordre de l'évidence : "Il y a du travail et une remise en question à avoir, du côté du staff, du club et des joueurs. Ils doivent avoir conscience que l'attitude et l'état d'esprit des six premiers mois ne suffiront pas pour relever les objectifs du club." Parmi lesquels cette Coupe de France, élevée au rang de priorité par le président Nasser Al-Khelaïfi  : c'est dire si l'erreur est encore moins permise ce lundi soir que d'habitude.

EN SAVOIR + >>  PSG : Blanc 'prendra des décisions' concernant Cavani et Lavezzi

"Il faut retrouver de la détermination, a encore enfoncé le coach, dans son souci de ne pas perdre la face. Mais la rigueur, cela ne doit pas durer dix ou quinze jours parce que tu pousses un coup de gueule. Cela doit être tous les jours et cela concerne l'entraînement, les mises au vert, le terrain." Le terrain, justement, aura un rôle important et Blanc, d'ailleurs, n'a pas manqué de le souligner : "Un match de Coupe, c'est toujours un match piège, surtout face à Montpellier, qui nous a tenus en échec (0-0) au Parc il y a quinze jours . Je crains cette équipe mais je crains surtout les conditions de jeu."

Les forces en présence
"Quand les Parisiens vont découvrir la pelouse de l'Altrad, ils vont peut-être déclarer forfait", se marrait le truculent président montpelliérain Loulou Nicollin. Mais certains n'ont même pas attendu ce moment. Aux mises au piquet de Lavezzi et Cavani (pour les deux prochains matches) s'ajoutent en effet les défections de Sirigu, Thiago Motta et Bahebeck, blessés, ainsi que celle d'Aurier, parti rejoindre la sélection ivoirienne en vue de la CAN (du 17 janvier au 8 février). Avec un effectif, déjà loin d'être pléthorique, ainsi amputé, la marge de manœuvre du coach s'annonce ténue. Il l'a lui-même reconnu : "Le paradoxe, c'est que tu dois prendre des sanctions vis-à-vis des joueurs et, en fait, tu prends des sanctions vis-à-vis de toi-même. Qui va payer la note à la fin ? C'est moi."

EN SAVOIR + >> PSG : Edinson Cavani et Ezequiel Lavezzi mis à l'écart du groupe jusqu'à samedi

La composition d'équipe probable
Si l'on se fie à la mise en place tactique effectuée dimanche en toute fin d'après-midi au Camp des Loges, l'équipe du PSG, ce lundi soir à Montpellier, devrait être celle-ci :

Douchez - Maxwell, David Luiz, Thiago Silva, Van der Wiel - Matuidi, Cabaye, Verratti - Pastore, Ibrahimovic, Lucas

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 600.000 personnes vaccinées en 24h en France, un nouveau record

Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C attendues !

"Vous lui avez volé sa vie" : la famille d'Arthur Noyer interpelle Nordahl Lelandais

Disney : le baiser de Blanche-Neige fait polémique

Avignon : un policier tué par balles dans le centre-ville, le tireur en fuite

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.