Coupe de la Ligue : les Lyonnais croquent l'OM

Coupe de la Ligue : les Lyonnais croquent l'OM

Football
DirectLCI
FOOTBALL L'Olympique lyonnais s'est qualifié pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue, mercredi soir, après avoir battu l'OM (2-1). Malgré la réduction du score par Gignac en fin de match, les hommes de Rémi Garde n'ont jamais tremblé. Ils sont toujours en course dans trois coupes.

Voilà un match qui pourrait tout changer. Vainqueur de l'Olympique de Marseille, mercredi soir, en quarts de finale de la Coupe de la Ligue (2-1), Lyon n'est plus qu'à deux matches d'un titre assorti d'une qualification européenne. Déjà en regain de forme en Championnat, où ils ont réintégré la première partie du classement (9e), les Gones restent en course dans trois coupes et peuvent toujours espérer en ramener au moins une à Gerland.

Et comme souvent depuis quelques semaines, les joueurs de Rémi Garde s'en sont remis à Yoann Gourcuff. Pour son 100e match sous les couleurs lyonnaises, le milieu de terrain international s'est offert un joli cadeau en marquant le premier but du match, à la réception d'un coup franc de Grenier à 35 mètres mal capté par Mandanda (24e). Pas le plus beau mais sans doute l'un des plus importants, qui confirme l'importance qu'a pris le Breton dans le collectif rhodanien.

Une série à poursuivre pour l'OL

Pour parfaire une prestation pleine, le numéro 8 lyonnais est aussi impliqué dans le deuxième but, remisant impeccablement pour Lacazette qui le sollicite pour le ''une-deux''. Gomis place alors son plat du pied, parfaitement servi par son compère d'attaque (2-0, 74e). Avec un Grenier aussi propre techniquement, un Fofana solide et un Gonalons maître dans l'entrejeu, c'est tout le milieu de terrain de l'OL qui a étouffé son adversaire. Ce socle constitue une base solide pour poursuivre la série dans laquelle s'est lancé le club (1 défaite lors des 15 derniers matches, toutes compétitions confondues).

Si Lyon a confirmé son embellie, Marseille a montré que la sienne est fragile. Trop inoffensifs, les hommes d'Anigo, sont éliminés de ''leur'' Coupe, remportée trois fois lors des quatre dernières saisons. Sans un bon Mandanda, l'écart aurait même été plus important. Et même le but de Gignac, sur penalty (89e), et le retour de Valbuena, entré 25 minutes mercredi après un mois et demi d'absence, ne suffira pas à les rassurer. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter