Coupe du monde 1998 : les champions Lizarazu, Djorkaeff et Blanc évoquent leurs plus beaux souvenirs

Football
POUR L’ÉTERNITÉ - Il y a vingt ans, les Bleus partaient en quête du Graal mondial et l'emportaient avec panache à domicile contre le Brésil. Un des points culminants du sport français. Un trio d'anciens internationaux livre ses plus beaux souvenirs.

Des images indélébiles. Deux décennies plus tard, l'ancien latéral gauche international Bixente Lizarazu en a une foultitude quand il s'agit d'évoquer le titre mondial acquis en 1998. Et particulièrement celle du moment où il a soulevé le trophée, qui plus est dans son propre pays.


 "Il y en a plein, mais c’est vrai que celle-là est particulière […]  Dans ses rêves d’enfant, on n’imagine pas soulever la Coupe du monde […] On imagine à peine devenir footballeur professionnel. Le jour où tu te retrouves avec ce trophée dans les mains […] tu as du mal à y croire. On est champion du monde à vie, personne ne peut nous  l’enlever", raconte le natif de Saint-Jean-de-Luz à LCI.

Youri Djorkaeff retient une autre image. Celle des Champs-Elysées, noirs de monde et de cette communion intense dans tout le pays. L’ancien milieu de terrain offensif passé notamment par Monaco, le PSG et l’Inter de Milan le souligne et adresse aussi un message d’unité et de tolérance. "On était aussi une équipe mixte[…] c’est aussi ce qui a fait la force du groupe" explique "The Snake", toujours à LCI.

En vidéo

DJORKAEFF SUR 98 l’image, c’est les Champs-Elysées

Même son de cloche pour le "Président" Laurent Blanc. "Je trouve que c’est une image forte, dans tous les sens du terme et c’est une image qui sera gravée dans nos mémoires, ce qui prouve que le sport peut aller au-delà de biens des choses estime l’ancien sélectionneur national" (2010-2012). "On a des gens qui nous parlent de 98 alors qu’ils n’étaient pas nés" révèle t-il.

En vidéo

BLANC SUR 98 l’image forte, c’est les Champs-Elysées

Le 12 juillet 1998, la France s'était hissée en finale (sa toute première) de la Coupe du monde (la seconde organisée sur le sol français après celle de 1938). Elle avait battu le Brésil (le tenant du titre) 3 buts à 0 grâce à un doublé de Zinédine Zidane et une réalisation d'Emmanuel Petit dans le temps additionnel.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter