Coupe du monde 2018 : pourquoi la liste va "générer des débats et de l'incompréhension"

Football
LISTE - A quelques heures de l'annonce de la liste de Didier Deschamps au 20H de TF1, les critères de sélection du sélectionneur des Bleus sont au cœur des réflexions. "Je ne pourrai pas tous les prendre. Je n'ai que vingt-trois places. Il se peut que ça génère des débats, de l'incompréhension" a notamment prévenu le boss des Bleus. Que veut-il dire ?

Ce jeudi soir, dans le 20H de TF1, Didier Deschamps va révéler une liste d"une trentaine de joueurs, 23 dans le groupe plus 7 ou 8 réservistes, pour le Mondial 2018. Une liste qui va forcément faire des heureux... et des malheureux. Sur le site de la FFF, le sélectionneur a expliqué son mode de fonctionnement en terme de sélection : "Pour la liste définitive, je ne vous cache pas que les choix s'opèrent entre des joueurs qui ont beaucoup, beaucoup de qualités, qui ont réalisé une très belle saison et peuvent présenter des statistiques avec leur club très, très bonnes. Je ne pourrai pas tous les prendre. Je n'ai que 23 places. Il se peut que ça génère des débats, de l'incompréhension."


"Quand on bâtit une liste, le choix du système compte, par exemple. C'est compliqué de prendre un joueur quand on sait que ce sera très difficile de l'utiliser. Il faut donc anticiper, prévoir un plan B, C voire D. C'est très complexe" a-t-il poursuivi. Dans ce cas précis, Nabil Fékir, qui possède le même profil que Griezmann, pourrait faire les frais d'un manque de polyvalence. "Je vais décider, sans trahir de secret. Et j'assumerai mes choix en sachant que je ne ferai pas que des heureux, qu'on me parlera davantage de ceux que je n'ai pas pris et qui auraient mérité d'être là." 

Didier devra trouver un juste compromis entre les plus grands talents, mais aussi les complémentarités"Bixente Lizarazu sur LCI

Pour Bixente Lizarazu, consultant pour TF1 et champion du monde 1998, Deschamps devra "trouver un juste compromis entre, évidemment les plus grands talents, à chaque poste, mais aussi des complémentarités, parce qu’une équipe, c’est des complémentarités, en défense centrale, sur les côtés." Lizarazu a également abordé l’importance de la "mentalité" des joueurs de la liste.


"Didier Deschamps, quand il fait sa sélection, il a besoin de savoir que tous les joueurs qu’il va prendre, il peut aller au combat avec eux et qu’il n’y aura pas de problème. Donc, il y a des compromis à trouver, c’est comme cela qu’il va faire sa liste." "On sait très bien qu’en équipe de France, de tout temps, les sélectionneurs parfois n’ont pas pris des joueurs de grand talent parce qu’ils considéraient que le groupe était plus important que ces talents-là" a-t-il renchéri. 


On pense évidemment à Karim Benzema (30 ans) qui, avec le Real Madrid, revient en force (11 buts et 12 passes décisives en 47 matchs cette saison). Au point de se rendre incontournable au sein de la Maison Blanche. Sauf que depuis l'affaire de chantage à la sextape dont a été victime Mathieu Valbuena, l'attaquant, dont la dernière sélection remonte au 8 octobre 2015, "ne parle plus avec l'entraîneur (Deschamps, ndlr) depuis longtemps, et sans parler, c'est plus difficile", comme il l'a reconnu dans un entretien paru dans le mensuel Vanity Fair.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter