Mondial 2018 : mis sous pression par Deschamps, Wenger veut maintenant sauver le soldat Giroud

Mondial 2018 : mis sous pression par Deschamps, Wenger veut maintenant sauver le soldat Giroud

DirectLCI
FOOTBALL – Encore buteur salvateur pour Arsenal dimanche, Olivier Giroud a laissé planer la menace d’un départ au mercato d’hiver, en vue de la Coupe du monde 2018, qui se déroule l'été prochain en Russie. Son entraîneur, Arsène Wenger, est désormais prêt à tout pour le conserver. Y compris à le titulariser plus souvent.

Peu de joueurs ont droit, chaque saison, à autant de procès en légitimité qu’Olivier Giroud. Cet été, son club d’Arsenal est allé jusqu’à dépenser 60 millions d’euros pour recruter Alexandre Lacazette, son remplaçant en équipe de France, ce qui a encore réduit un peu plus le temps de jeu du buteur attitré des Bleus. Lequel, après avoir une nouvelle fois sauvé les Gunners grâce à un but de la tête dimanche, a exprimé toute son exaspération en évoquant de nouveau publiquement un prochain départ, pour garder sa place en sélection d’ici à la Coupe du monde en Russie (14 juin-15 juillet). Mais cette fois, sa complainte a trouvé un écho chez son entraîneur, Arsène Wenger.

Il veut que je joue davantageOlivier Giroud, parlant du sélectionneur Didier Deschamps

"C'est sûr qu'à terme, même en janvier, il va encore falloir que je me pose la question de partir", a lâché l’attaquant dimanche, confirmant au passage que Didier Deschamps lui-même lui a demandé de faire évoluer sa situation au plus vite : "Il m'a dit les choses qu'il avait à me dire, ce qui est tout à fait logique et ce que je comprends. Il veut que je joue davantage." 

En vidéo

Equipe de France : Guy Stephan revient sur le cas Giroud

Car le sélectionneur l’a répété : il faut un temps de jeu minimum en club pour prétendre à une place parmi les 23 mondialistes. "Celui de Giroud est insuffisant", a encore souligné, sans prendre de gants, Guy Stéphan, l’adjoint de Didier Deschamps, le 3 décembre dernier sur le plateau de Téléfoot...

Alors, désormais conscient qu’il s’apprête à perdre le plus précieux des remplaçants (aucun autre joueur n’a marqué plus de buts qu'Olivier Giroud en Premier League en entrant en cours de match), Arsène Wenger a décidé de couvrir son joueur d’éloges et, plus étonnant encore, de lui faire une promesse : "Olivier est un très bon joueur, très important. J’ai beaucoup de respect pour lui et je l’admire. Pourquoi perdre un joueur important ? Est-ce que cela dépend de lui ou de nous ? Cela dépend de nous. C’est remarquable ce qu’il a fait dimanche. Il va débuter plus de matchs." Mieux vaut tard que jamais, dit l’adage. Mais un autre dit que les promesses n'engagent que ceux qui y croient...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter