Les joueurs de la Tri ont une façon bien à eux de fêter le départ en Russie

Football

Toute L'info sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

BON TEMPS - Neufs joueurs de la sélection mexicaine ont été pointés du doigt par la presse de leur pays. La raison ? Ils ont fêté leur départ en Russie avec une trentaine de prostituées.

Ils avaient envie de prendre du bon temps avant de faire, probablement, ceinture durant la compétition. Neuf joueurs de la sélection mexicaine ont été épinglés par la presse locale, après avoir passé vingt-quatre heures en compagnie d'une trentaine de prostituées, indique TV Notas

Selon le journal, la "noche loca" s'est déroulée le week-end dernier, dans un immense résidence de Las Lomas de Chapultepec, située dans la grande banlieue de Mexico, juste après le match amical qui les opposait à l'Ecosse et qui s'est soldé par une victoire. 

Parmi les joueurs de la "Tri", la sélection nationale mexicaine, pris la main dans le pot de confiture, TV Notas indique que  le gardien du Standard de Liège (Belgique) Guillermo Ochoa, ou le buteur du Benfica Lisbonne (Portugal) Raul Jiménez, étaient de la partie. Les frères Jonathan et Giovani dos Santos, du Los Angeles Galaxy, sont également cités, ainsi que le défenseur Carlos Salcedo et le milieu de terrain Marco Fabian, tous les deux à l'Eintracht Francfort (Bundesliga).

Mais que les joueurs se rassurent : ils ne seront pas sanctionnés par leur fédération. Comme la petite sauterie s'est déroulée sur leur temps libre, la Fédé estime qu'ils n'ont "manqué aucun entraînement", a déclaré aux journalistes Guillermo Cantu, le secrétaire général de la FMF. 

Il y a un passif ...

Et si la presse se montre si indiscrète, c'est que l'équipe nationale mexicaine a déjà été confrontée à une polémique de ce type. En septembre 2010, plusieurs joueurs avaient pris part à une "fête" à caractère sexuel après un match amical contre la Colombie à Monterrey. Tous les participants avaient alors écopé d'une amende, tandis que le défenseur Efrain Juarez et l'attaquant Carlos Vela avaient été suspendus six mois.

[RETROUVEZ Matches, équipe de France, calendrier... Toutes les infos sur la Coupe du monde ici

En juin 2011, peu de temps avant un voyage en Argentine pour prendre part à la Copa America, des joueurs mexicains avaient également eu recours à des prostituées  à Quito, en Equateur. Ils avaient également écopé d'une amende et d'une suspension de six mois de l'équipe nationale.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter