Coupe du monde 2019 : Brésil, Cameroun, Nouvelle-Zélande...Quel adversaire pour les Bleues en 8es de finale ?

Football

Toute L'info sur

La Coupe du monde féminine de football 2019

TABLEAU – S’il est acquis que l’équipe de France, première du groupe A, jouera les 8es de finale de "sa" Coupe du monde, l’histoire ne dit pas (encore) contre qui elle débutera la phase à élimination directe. Parcours du champ des possibles, avant le verdict ce jeudi soir vers 23h.

En cette période d'épreuves du baccalauréat, les fans de football plus âgés peuvent en profiter pour réviser les mathématiques.  Pour ce faire, il suffit de se pencher sur les huitièmes de finale possibles qui attendent les Bleues, déjà qualifiées pour ce stade de la compétition après trois victoires en autant de matchs dans la phase de groupes. Rassurez-vous : en l'occurrence, LCI joue le rôle de la calculatrice.


Tout d’abord, un rappel rapide du règlement : sont qualifiées pour les 8es de finale toutes les équipes ayant terminé premières et deuxièmes de leur groupe, ainsi que les quatre meilleures troisièmes (sur six groupes en tout, allant des lettres A à F). Les Bleues ont terminé en tête du groupe A, devant, dans l'ordre, la Norvège et le Nigeria (la Corée du Sud est éliminée).

Pourquoi France-Brésil est le 8e de finale le plus probable

Selon le tableau du tournoi, l’équipe de France affrontera à coup sûr un troisième de groupe, qui serait issu des groupes C, D ou E. Et, selon toute vraisemblance, il s’agira du troisième du groupe C, à savoir le Brésil, qui a atterri à cette place mardi soir pour un petit but. En effet, l'Australie, en battant la Jamaïque 4-1 pendant que les Auriverde s'imposaient 0-1 contre l'Italie, a pris la seconde place de cette poule au bénéfice du nombre de buts marqués (8 pour les Aussies, 6 pour les Brésiliennes), l'égalité entre les deux équipes étant parfaite au niveau des points (6) et de la différence de buts (+3).

En fait un seul cas de figure peut empêcher la tenue, dimanche à 21h au Havre, d'un alléchant France-Brésil : il faudrait que les quatre meilleurs troisièmes de ce premier tour émanent spécifiquement des groupes B, C, E et F.  Auquel cas, les Bleues hériteraient du troisième du groupe E, à savoir le Cameroun ou de la Nouvelle-Zélande. 


Pour l'heure, voici le classement des meilleurs troisièmes de cette Coupe du monde, incluant les points et la différence de buts, permettant de départager deux équipes en cas d'égalité :


1. Brésil (groupe C), 6 pts (+ 3) 

2. Chine (groupe B), 4 pts (0) 

3. Nigeria (groupe A), 3 pts (- 2) 

4. Argentine (groupe D), 2 pts(- 1) 

5. Cameroun (groupe E), 0 (-3) 

6. Chili (groupe F), 0 (- 5)

Ce jeudi se jouent les ultimes matchs de cette phase de groupes, qui diront les classements finaux des groupes E et F. Deux matchs intéresseront plus particulièrement les Bleues, Nouvelle-Zélande - Cameroun à 18h, et Thaïlande-Chili à 21h, puisque ces rencontres opposent, dans les deux cas, des équipes à zéro point qui, pour prendre la troisième place de leur groupe, n'ont qu'à gagner ce dernier match (un nul ne suffirait pas). Avec trois points, les vainqueurs du jour dépasseraient en effet l'Argentine dans ce classement des troisièmes,  et peut-être même le Nigeria, à la différence de buts. 


Dans ce dernier cas précis, avec le Nigeria et l'Argentine ne figurant plus parmi les meilleurs troisièmes, alors la France éviterait le Brésil. Mais pour ce faire, il faudrait que les Chiliennes battent les Thaïlandaises par au moins trois buts d'écart. Ou que les Thaïlandaises battent les Chiliennes par quinze buts d'écart, ce qui apparaît un peu moins probable.


Enfin, notons que, si la logique est respectée, les États-Unis, en tête du groupe F, se dresseraient sur la route des Bleues ensuite en quarts de finale. Il ne serait alors plus temps de calculer quoi que ce soit.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter