Coupe du monde 2019 : face à la Norvège, les Bleues peuvent se qualifier pour les 8es dès demain si...

Football

Toute L'info sur

La Coupe du monde féminine de football 2019

MATHÉMATIQUES - Mercredi à 21 heures, les Bleues affrontent la Norvège à Nice pour leur deuxième match de poule. Et une victoire pourrait déjà leur permettre de se qualifier pour les huitièmes de finale de la compétition.

Les Bleues pourraient souffler et évacuer un peu de pression dès ce mercredi, à l'issue de leur match face à la Norvège. Après sa victoire contre la Corée du sud 4-0 vendredi dernier, la France pointe en tête de son groupe avec 3 points et un différentiel de buts de +4. La Norvège la suit de près, avec trois points également, mais un différentiel de +3 après son succès sur le Nigeria 3 buts à 0. Aussi, si les Bleues l'emportent face à leurs dauphines, elles auront pris une avance confortable sur leurs adversaires. Elles pourraient d'ailleurs être directement qualifiées en cas de match nul entre le Nigeria et la Corée du sud.

Pour cela, elles devront venir à bout des Norvégiennes, certes orphelines de la ballon d'or Ada Hegerberg mais fortes de Caroline Graham Hansen (25 passes en Bundesliga cette saison et passeuse décisive contre le Nigeria) et Guro Reiten (qui marque un but par match depuis trois ans en championnat de Norvège, buteuse samedi dernier).

Lire aussi

Il va falloir faire attention défensivement."- Delphine Cascarino

Les Bleues prennent donc leur match très au sérieux. "On s’attend à un match difficile. Il faut se méfier de tout le monde. Il faut être à 200%" a déclaré la capitaine Amandine Henry ce mardi en conférence de presse. Mardi, c'était la jeune attaquante Delphine Cascarino qui disait se méfier de ces adversaires. "On a vu que sur les côtés ça allait très vite. Je pense que les Norvégiennes vont être un peu plus agressives sur le plan physique. A nous aussi de hausser notre niveau d’agressivité pour être à la hauteur. Ca va très vite, c’est très puissant. Il va falloir faire attention défensivement."

Chez les Norvégiennes, on se méfie de la défenseuse Wendie Renard, auteur d'un doublé face à la Corée du sud sur corner. A l'entraînement ce mercredi, elles ont fait appel à un membre du staff de près de deux mètres pour travailler les coups de pieds arrêtés.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter